Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

We both want the same thing

 :: San Francisco :: Boutiques et commerces :: Rues
Sam 1 Juin - 17:39
We both want the same thingTobias et JoleenJoleen aimait vivre au beau milieu des humains, sa couverture était rodée elle était photographe de mode. Joleen passait donc ses journées à donner des indications à des corps squelettiques qui paradaient dans des vêtements que personne ne porterait jamais. Son style de vie était en totale contradiction avec sa nature et son appartenance à la triade. En passant un accord avec Chaz elle avait obtenu sa place au sein de cette nouvelle triade. Puis elle s'était alliée à la reine des fées, si Joleen ne payait pas de mine, même ses pouvoirs étaient considérés comme faible par d'autres démons manipulant les boules d'énergie et les boules de feu. Son pouvoir était plus délicat et pourtant tout autant redoutables, elle n'avait qu'à prononcer quelques mots pour que la personne face à elle s'exécute. Joleen était une véritable marionnettiste. Si sa relation avec Chaz évoluait la démone avait une autre cible en tête. Une chasseuse d'ombre, une jolie brune aux yeux clairs. D'après les renseignements que Joleen avait obtenu, elle avait quelque chose d'autres. Alors Joleen avait élaboré un plan, un démon menaçait sa place, voulant s'opposer à elle. La démone le convoqua avec pour seul but de s'en prendre à Aliana Blackthorn. Il obéît et Aliana l'élimina sans peine mais en utilisant une forme étrange de magie. Joleen avait observer la scène se tenant en hauteur évitant le regard inquisiteur d'un de ses camarades qui la traita de monstre. La démone prenait des notes, réalisant que cette jeune femme était aussi rejeté par les autres que Joleen l'avait été. En s'y prenant bien la chasseuse d'ombre lui serait une précieuse alliée. Seulement quelques choses déplaisait fortement à Joleen, la présence d'un homme toujours ou presque dans les pattes de la jeune femme. Un mâle alpha ayant la manipulation facile, qui verrait clair dans le jeu de Joleen. Tout aussi clair que la démone voyait dans son jeu. Il ne lui restait plus qu'une chose faire sortir le loup du bois. Elle ne passa pas à l'attaque tout de suite. Joleen avait besoin d'information en quoi la chasseuse d'ombre l'intéressait ? Pourquoi jouer au bellâtre ? Joleen voyait la manipulation sans réellement la comprendre. Elle enquêta sur ce Tobias jusqu'à ce que la démone fasse de bien sombre révélation. Tobias était le loup dans la bergerie. Cette révélation était un véritable ravissement. Joleen avait de quoi le faire battre en retraite ou tout du moins le mettre sur la touche le temps de modeler Aliana selon ses désirs. Joleen était persuadée que la chasseuse d'ombres avait besoin d'elle, elle ne le savait pas encore. Alors Joleen n'avait plus le choix, elle tendit un piège au chasseur alors que ce dernier devait rejoindre son véritable leader. Joleen avança dans la ruelle vêtue d'un long manteau de pluie de noir qui donnait l'impression de ne pas avoir de fin. Pendant qu'un de ses sbires, un démon de seconde zone dont la seule faculté était de cracher de l'acide s'en prenait au chasseur. Elle savait pertinemment que le chasseur n'en ferait qu'une bouchée. Joleen attendait la fin du spectacle, la tête penchée sur le côté alors qu'elle applaudissait le chasseur.

« Bravo monsieur Branwell. Très impressionnant. Enfin si les démonstrations de force sont ce que vous aimez. »

Joleen plongea rapidement les mains dans les poches de son manteau. Tout de noir vêtu, seules ses lèvres rouge sang et ses yeux bleus ressortaient. Parfois son apparence poussait certains humains à vouloir se rapprocher d'elle, comme le papillon vers la flamme. Joleen les laissaient gaiement se brûler les ailes en essayant de l'impressionner.

« Personnellement je crois que la force pure et dure ne peut réussir qui si vous possédez un cerveau. L'intelligence contrairement à la force n'a pas de fin. »

Joleen en était la preuve vivante, ses pouvoirs plutôt défensifs ne l'avait pas aider à gravir les échelons. La démone s'était hissée au sommet en n'épargnant personne et en détruisant tout ceux qui se dressait contre elle. Ce n'était pas suffisant pour l'homme qui lui faisait face. Elle avait cependant besoin d'une dernière chose, qu'il comprenne que Joleen savait qui il servait réellement.

« J'ai bien peur que monsieur Morgenstern commence sa réunion sans vous. »
:copyright: CRIMSON DAY


Testing me is a very bad idea.
What the world is out there isn’t what you see on TV. It’s much worse. And it changes you. Either into one of them or a lot less than the person you were.
Revenir en haut Aller en bas
Joleen Stuart
The Triad
Joleen Stuart
We both want the same thing BruisedLeafyHart-small
› Points : 235
› Localisation : Une maison dans le quartier chic de Nob Hill sinon derrière son objectif
› Métier : Photographe
› Avatar : Katie Mcgrath
Lun 3 Juin - 18:42

feat. Tobias & Joleen

We both want the same thing

Tobias avait bien sûr vent de tout ce qui arrivait à Aliana. Il s'accrochait à elle comme un sangsue pour tout savoir, pour tout reporter, pour l'amener à un jour, venir au Cercle. Même si ces derniers temps, c'était comme si quelque chose changeait en lui. Comme si sa façon de voir la demoiselle changeait, et il n'aimait pas ça. Parce que c'était l'inconnu, et surtout, c'était contre la mission. Il faisait tout pour ignorer toute pensée parasite, mais l'idée qu'Aliana n'était qu'un être innocent qui ne méritait pas qu'on la manipule, lui venait de plus en plus en tête. Tout cela avait été declenché, lors de cette fameuse mission où elle l'avait protégé. Maudit passé qui ne voulait jamais le lâcher et qui était venu se raccrocher au présent pour le dérouter. Le détourner. Valait mieux que Valentin ne fut pas télépathe. Les pensées de Tobias n'étaient plus correctement orientés. Et il s'en voulait presque. Mais quelque part. Profondément. Enfoui. Là. Bien au fond. Tout au fond. Là où son coeur battait encore, une voix en semblait heureuse, de cet attachement qu'il commençait trop largement à éprouver.

Mais aujourd'hui, il ne devait surtout pas y penser. Il devait occire de ses pensées, toute chose trop positive pour Aliana, qui ne soit pas positif pour Valentin. Parce qu'aujourd'hui, ce leader que tout le monde pensait disparu, il allait lui rendre visite pour lui faire un rapport. Rapport qui se tiendrait en quelques phrases : l'Enclave était des idiots. Aliana s'accrochait toujours à lui. Oui, bientôt il lui parlerait du Cercle. Bientôt il l'y emmènerait. Qu'elle vienne du côté "obscur" voir si le monde l'accepterait plus.
Seulement, son chemin n'était pas des plus doux, et bientôt, il se retrouva face à un ennemi. Grimaçant, content aussi d'avoir sur lui son arc et ses flèches, il visa, tira, se débrouilla. Se débrouilla si bien, que bientôt il fut libéré, il pouvait reprendre son chemin.

Le monde en avait pourtant décidé autrement, parce que la silhouette d'une femme se dévoila devant lui, et il se méfia immédiatement, prêt à lever à nouveau son arc, s'il le fallait.
Plus encore quand il prit conscience que cette femme connaissait son nom. Aux yeux de Tobias, qu'une personne sache son nom ne signifiait qu'une chose : c'était un ennemi, et rarement un allié. Valentin avait connu son nom à leur rencontre. Mais Valentin était le plus grand des alliés.

Il leva son arc, prêt à viser à nouveau, mais il ne visait pas. Il attendait. Cette femme voulait lui parler d'abord, il le sentait, à sa façon de lui parler.
Il se contenta de gronder quand elle le félicita. Tobias était un peu cet ours mal léché, qui n'aimait pas parler à l'ennemi.

Comme pour se moquer du fait qu'il pouvait la prendre en joug de son arc, la jeune femme lui parla du fait que la force n'était rien comparé à l'intelligence. Il ne savait pas ce qu'elle lui voulait, mais, tel un joueur d'échec, Tobias tentait d'appréhender son prochain coup, tout en lui répondant, sèchement :

- Malheureusement pour toi, je possède un cerveau, aussi. Donc, si on suit ton concept, je suis capable de t'affronter.

Continuant de viser, il eut soudain un moment où il se figea. D'un peu de stupeur et de surprise, qu'il sut cacher, comme il le faisait toujours avec ses émotions. Il observa cette femme, gardant son arc tendu, bien que cela allait vite devenir fatigant, mais il ne pouvait se permettre de le baisser.
Hésitant sur sa façon d'approcher la chose, il eut un sourire cynique et lâcha :

- Lui et moi, ne nous fréquentons pas, et donc, je vais pouvoir me faire un passage pour continuer ce que je faisais, sans que tu interviennes.

Et sans prévenir, et parce que Tobias détestait qu'on connaisse son nom et son appartenance sans que lui ne connaisse rien de l'autre, il tira une flèche en direction de la jeune femme. Si elle était dans le bon camp, eh bien, elle aurait pu se présenter de façon plus douce. Mais là, elle semblait vouloir non seulement l'empêcher de passer, mais en prime, elle en savait trop.
Revenir en haut Aller en bas
Tobias E. Branwell
Cercle Member
Tobias E. Branwell
We both want the same thing 1559243590-tobias-7
› Points : 480
› Métier : Armurier à l'institut de San Francisco
› Avatar : Jeremy Renner
Mar 4 Juin - 12:04
We both want the same thingTobias et Joleen« Malheureusement pour toi, je possède un cerveau, aussi. Donc, si on suit ton concept, je suis capable de t'affronter.  »

Joleen l'observait attentivement, il n'avait pas attendu pour dégainer son arme. La démone avait trouvé ça... mignon. Le chasseur la maintenait dans son viseur, impassible, l'homme attendait. Joleen savait que le jeu était dangereux et pourtant elle se plaisait et continua l'étrange présentation qu'elle avait initiée.

« Lui et moi, ne nous fréquentons pas, et donc, je vais pouvoir me faire un passage pour continuer ce que je faisais, sans que tu interviennes.  »

Elle émit un léger rictus avant de le voir décocher sa flèche. Sans perdre une seule seconde Joleen se téléporta, seul son rire qui résonnait encore dans la rue témoignait de son passage. Elle se téléporta un peu plus près du chasseur, les mains toujours dans les poches. Joleen ne le craignait pas, elle s'en méfier mais entre sa téléportation et son pouvoir de bouclier peu d'attaque pouvait réellement l'atteindre. Ce n'était pas un excès de confiance en elle, mais de simples faits. Pour le prouver elle osa même un jeu de mots.

« Il semblerait que j'ai touché une corde sensible.  »

Un nouveau sourire s'étira sur ses lèvres rouge carmin. Elle connaissait ce genre d'homme, Joleen savait quel bouton presser pour le pousser à bout. L'occasion était trop belle et la démone n'hésita pas une seule seconde, elle se pencha légèrement en avant et prononça une nouvelle phrase avant de disparaître de nouveau.

« Si prédictible. Et dire que je n'ai pas encore évoqué mademoiselle Blackthorn.  »

Elle se plaça de l'autre côté du chasseur, Joleen pourrait faire ça toute la journée mais elle n'apprendrait rien de plus. Mais c'était un test sa réaction était déterminante. Pourquoi Aliana représentait un quelconque intérêt pour lui. Des tas de chasseuses étaient à San Francisco pourquoi celle-là précisément. Joleen n'avait pas toutes les pièces du puzzle et ça l'énervait prodigieusement. Elle avait besoin de réponse.

« Cessez vos enfantillages chasseur. Je pourrais vous battre sans même vous toucher.  »

Techniquement elle le pouvait, Joleen n'avait que quelques mots à lui dire et le chasseur se retrouverait sans défense. À sa merci. Tels les méchants des bandes dessinées, une phrase était suffisante pour que la personne lui obéisse qu'elle le veuille ou non. Joleen voulait le prévenir.

« Connaissez-vous la suggestion ? En quelques mots vous devenez ma marionnette. Il serait triste que nous en arrivions là. »

La démone voulait lui laisser le choix, elle n'imaginait pas que Tobias allait prendre la méthode douce, il était un homme d'action. Joleen le savait mais dans une situation pareille elle aurait aimé qu'on lui donne le choix. Elle n'était mauvaise que si elle n'obtenait pas ce qu'elle voulait. C'était dans sa nature Joleen aimait la force que son pouvoir lui avait donnée. En jouant intelligemment ses cartes, Joleen aurait le contrôle de la situation.

« Nous pouvons faire ça de la manière douce, ou je peux vous forcer à me dire ce que je veux savoir. La balle est dans votre camp monsieur Branwell.  »
:copyright: CRIMSON DAY


Testing me is a very bad idea.
What the world is out there isn’t what you see on TV. It’s much worse. And it changes you. Either into one of them or a lot less than the person you were.
Revenir en haut Aller en bas
Joleen Stuart
The Triad
Joleen Stuart
We both want the same thing BruisedLeafyHart-small
› Points : 235
› Localisation : Une maison dans le quartier chic de Nob Hill sinon derrière son objectif
› Métier : Photographe
› Avatar : Katie Mcgrath
Mar 4 Juin - 17:14

feat. Tobias & Joleen

We both want the same thing

Tobias nota dans son esprit que la jeune femme pouvait se téléporter. Il le nota très bien, parce que non seulement elle évita sa flèche, mais en plus elle revint vers lui, de plus en plus près. Le chasseur grimaça. Méthode de lâche que la téléportation. Il ne supportait pas ça. Il ne supportait pas quand les créatures s’amusaient à se téléporter à leur aise. Elles devenaient souvent insupportables. Déjà, qu’il avait du mal avec elles.
Après tout, son but dans la vie était de les éliminer, purement, simplement, sans réfléchir si elles avaient commis un crime ou non.

De fait, la femme sembla se permettre un jeu de mot que Tobias ne releva pas, et il se contenta de secouer la tête. Tentant de déterminer quel genre de chose il avait devant lui, pour en chercher l’éventuelle faiblesse.
Bien sûr, le chasseur n’avait pas lâché son arme. Il aurait été bien idiot de le faire.

Seulement, il lui sembla que ses bras se raccrochèrent un peu plus à son arc quand la brune mystérieuse cita le nom de famille d’Aliana. Il s’assura que son visage reste neutre, mais il tourna son regard froid immédiatement vers cette insupportable personne qui s’amusait de son pouvoir, avant de lui envoyer une autre flèche.
Oh, cela montrait un bout de sa colère, mais, en même temps, il voulait profiter qu’elle se soit rapprochée. Mais là encore, il la manqua.
Cela avait un côté très frustrant, quand on visait aussi bien que Tobias.

Au moins, il n’avait rien répondu en ce qui concernait Aliana. Et en même temps, il espérait que la chose qui le tourmentait croirait qu’il agissait ainsi parce qu’il était attaché à la jeune chasseuse. Mais après tout…C’était à moitié vrai.
Non.
Il ne devait pas y repenser. Surtout pas à cet instant.

Alors que la chose se vanta de pouvoir battre Tobias il secoua la tête :

- Ne te penses pas trop forte, ça pourrait te jouer des tours.

Mais très bien. Si l’attaque des flèches ne marchait pas, il avait aussi sur lui sa lame séraphique. Il daigna ranger son arc. Faire semblant de capituler, malgré ce qu’il venait de dire. Mais à vrai dire, chez un homme violent comme lui « capituler » n’avait strictement aucun sens. C’était impossible.

Et puis, ça irait contre son âme de chasseur, bien évidemment.
Et pourtant, la femme sembla lui donner une raison de ne pas agir, et de se plier. Dévoilant un autre de ses pouvoirs, en en parlant. La suggestion. Le genre de pouvoir, qui irritait bien comme il le fallait, le chasseur d'ombre, tout autant que la téléportation. D'abord, parce qu'il aurait adoré l'avoir mais il ne fut pas sûr qu'une rune exista pour ça, et en prime, parce qu'il considérait cela comme de la triche. Purement et simplement. Manipuler quelqu'un sans cet artifice, demandait un trésor d'ingéniosité, que le manipulateur psychique ne possédait pas, parce qu'il lui suffisait d'user de son pouvoir pour obtenir ce qu'il voulait.

Tobias sembla alors grimacer, mais ne comptait pas se laisser faire. Seulement, il n'existait pas de rune pour se protéger d'un pareil pouvoir. Il existait bien une rune pour dévier et bloquer les attaques, mais pas pour faire bouclier mental. Quoique cette dernière n'avait jamais été testée pour ce dernier cas.
Alors, Tobias qui n'aimait pas faire la façon douce, fixa la femme, alors qu'il posait ses mains non loin de sa lame séraphique, sans la sortir pour le moment et fit :

- Je ne te dirais rien.

Là, il attrapa une des stèles qu'il possédait pour tracer aussi rapidement qu'il pouvait, la rune de déviance, en espérant que cela fonctionne.
Il ne dirait rien, et même si cette femme tentait de le manipuler et que la rune ne marchait pas, il comptait bien résister avec son propre esprit. Esprit, qui était plutôt forgé, et fortifié par tout ce que Tobias avait pu vivre, et tous les entraînements même mentaux qu'il s'était offert.
Enfin, il était prêt à utiliser sa lame dès qu'il en aurait la chance. Il ne comptait pas se laisser faire.
Revenir en haut Aller en bas
Tobias E. Branwell
Cercle Member
Tobias E. Branwell
We both want the same thing 1559243590-tobias-7
› Points : 480
› Métier : Armurier à l'institut de San Francisco
› Avatar : Jeremy Renner
Lun 24 Juin - 22:06
We both want the same thingTobias et JoleenJoleen préparait toujours ses plans à la perfection, prévoyant un plan B si son plan A venait à échouer. Et si celui là même n'était plus bon la démone en avaient encore plusieurs sous le coude. Sa téléportation était plus un moyen pour elle de frimer un peu et de se rendre intouchable par le chasseur. Si elle lui faisait croire que c'était simple et qu'elle n'avait rien à craindre ce qui dans le fond était le cas, Joleen restait sur ses gardes. Elle scruta son regard quand la photographe énonça tout fort le nom d'Aliana Blackthorn. Sa dernière obsession en date. Son visage resta impassible, Joleen était dessus elle pensait avoir percer son secret jusqu'à ce qu'elle aperçoive le chasseur se raccrocher à son arc comme à une bouée. Joleen afficha un large sourire tout en songeant qu'il n'était pas si imprévisible que ça, le chasseur.

« Ne te penses pas trop forte, ça pourrait te jouer des tours. »

Joleen se mit à rire, finalement cette entrevue lui plaisait de plus en plus. Le chasseur avait une véritable force de caractère. Elle savait qu'il ne craquerait pas sous la pression et Joleen préférait ne pas se salir les mains pour le moment. Sa voix était calme, elle se sentait en sécurité, son pouvoir défensif n'y était pas pour rien.

« Ne vous inquiétez pas de ce que je pense monsieur Branwell. »

Joleen lui confiant ou plutôt elle essaya de le mettre en garde, soit il pouvait se plier à sa volonté en cet instant soit elle le forcerait. Ça ne changeait rien pour elle mais pour lui... Joleen émit un rictus, le rôle du prédateur lui allait si bien qu'elle n'allait pas s'en priver. Dans le fond la démone le savait très bien que le chasseur ne choisirait pas la méthode douce, mais Joleen laissait le choix. Toujours avant de sévir, Joleen offrait une porte de sortie mais lui ne la voulait pas.

« Je ne te dirais rien. »

« C'est ce que vous croyez. »

Joleen pencha la tête sur le côté alors que le chasseur attrapait ce qui ressemblait à une stèle pour retracer une de ses runes. Joleen ne réussit pas à se retenir d'éclater de rire, un rire un peu trop franc. Les mains toujours dans les poches de son manteau noir, elle garda ses distances. Joleen n'était pas folle au point de le tenter de la sorte.

« Vous pensez sincèrement qu'un morceau de peau brûlée peut avoir un quelconque impact ? Vous auriez du me le demander, je vous aurai épargné cette douleur. »

Le chasseur ne se laissait pas faire et Joleen aimait ça, si les informations qu'elle désirait tant ne lui tenaient pas trop à coeur la démone l'aurait laissé tranquille. Le problème était qu'elle n'était pas de cet avis et qu'elles les voulaient ses réponses. Joleen était certaine d'une chose la démone les obtiendrait.

« Après tout je vous ai donné le choix. »

Elle inclina légèrement son visage vers l'avant sans faire le moindre pas dans sa direction. Joleen n'avait même pas besoin de le regarder dans les yeux pour exercer son pouvoir, Joleen poussa un profond soupir que ses yeux si bleus prennent une teinte ambrée. Son sourire ne quitta pas ses lèvres une seule seconde.

« Vous allez vous débarrasser de vos armes, de toutes vos armes. Et de votre stèle évidemment »

Joleen attendit que son pouvoir entre en action. Sa voix était douce mais froide. Elle donnait l'impression d'être aussi cassante et tintait comme du cristal. Il lui suffisait simplement d'attendre que le chasseur s'exécute. Ses yeux prendraient eux aussi cette couleur mordorée, assurant la démone qu'il ne pouvait pas tricher.

« Maintenant que les présentations sont faites, il est temps que nous ayons une conversation tous les deux. »

Elle pouvait faire plier n'importe qui a sa volonté. Ce n'était pas un pouvoir simple à maîtriser et qui pouvait jouer sur votre mental. Après tout comment être certain de la sincérité et de l'amour des autres à votre égard, quand un seul mot de sa part pouvait changer la donne du tout au tout.

« Je me fiche que votre loyauté aille à la reine d’Angleterre ou au pape, mais j'aimerais savoir. Depuis quand avez vous rejoint le cercle ? »

:copyright: CRIMSON DAY


Testing me is a very bad idea.
What the world is out there isn’t what you see on TV. It’s much worse. And it changes you. Either into one of them or a lot less than the person you were.
Revenir en haut Aller en bas
Joleen Stuart
The Triad
Joleen Stuart
We both want the same thing BruisedLeafyHart-small
› Points : 235
› Localisation : Une maison dans le quartier chic de Nob Hill sinon derrière son objectif
› Métier : Photographe
› Avatar : Katie Mcgrath
Ven 28 Juin - 20:43

feat. Tobias & Joleen

We both want the same thing

Elle se pensait réellement forte. Après, elle pouvait. Cette femme devait être une créature qui devait savoir ce qu'elle faisait. Et Tobias n'aimait pas ça. Mais il avait bien compris que lui tirer une flèche ne serait que vain, et il n'avait pas recommencer. N'empêche qu'il avait essayé une attaque plus proche, et que dorénavant, il était prêt à se défendre contre son pouvoir.
C'est pour ça qu'il avait sorti sa stèle pour se marquer d'une rune qui pourrait...Peut-être. Le protéger. Juste peut-être. C'était là son soucis : tout cela ne tenait qu'à une hypothèse. Enfin, après il pouvait toujours fuir, mais Tobias n'était pas du genre à fuir, bien au contraire.

Bien sûr, l'être se moqua de lui, mais il s'en ficha bien. Il réfléchissait déjà à d'autres plans, à d'autres solutions, alors que la créature continuait de le narguer. Sa rune était prête, quand il sentit quelque chose s'investir en lui. La rune paru avoir son effet, bloquer un peu. Mais juste un peu, parce qu'elle n'était pas faite pour ce genre de chose, elle était faite pour les attaques physiques. Pour ce qui était du mental, il allait devoir lutter tout seul.
Tobias se sentit souffler un bon coup, comme pour résister, mais son esprit était à moitié dans le vague, contrôlé par cette femme qui avait probablement eut raison de le narguer. Alors qu'elle lui ordonna de se débarrasser de ses armes, Tobias se crispa comme il put, serrant les poings, serrant sa stèle, serrant tout, comme pour faire le contraire de ce qui lui était demandé.

Mais ce qu'il n'avait pas remarqué, c'est que ses yeux eux même étaient devenus aussi dorés que la créature. Tobias eut soudain l'impression que ses armes étaient bien lourdes, et bien qu'il prenait sur lui pour ne pas les lâcher, la stèle tomba au sol, en premier, et bientôt, il laissa son carquois, tomber de ses épaules, alors qu'il posait aussi son arc, sa lame séraphique, une autre dague, et encore trois autres armes qu'il gardait sur lui, dont un poing américain.

Une fois cela fait, un bout de sa conscience lui somma de tout ramasser, mais il avait l'impression qu'il ne devait pas faire ça, aussi se contenta-t-il de se redresser, en fixant celle qui le manipulait avec facilité. Ce qui, pour la partie qui restait éveillée en lui, avait un côté relativement frustrant.
Elle l'interrogea sur son appartenance au Cercle, et il eut besoin de réfléchir un temps.

- Environ huit ans.

Voilà ce qu'il répondit, sans plus de réflexion.
Pourtant, il sembla serrer les poings. Comme une défense, comme une envie de forcer le pouvoir. Mais à cet instant, il ne pouvait pas faire plus, et ce, malgré sa très chère rune, qui était décidément réellement inefficace dans ce genre de cas.

[Alors je sais pas si y a beaucoup de réponse pour toi, mais si jamais, on peux en parler par mp voire ce que ça devient Very Happy (ou même sur discord ou skype ou un truc si tu as)]
Revenir en haut Aller en bas
Tobias E. Branwell
Cercle Member
Tobias E. Branwell
We both want the same thing 1559243590-tobias-7
› Points : 480
› Métier : Armurier à l'institut de San Francisco
› Avatar : Jeremy Renner
Dim 14 Juil - 11:57
We both want the same thingTobias et JoleenElle n'appréciait pas spécialement faire du mal aux gens, mais Joleen se devait d'être sans pitié elle savait très bien qu'on ne lui donnerait pas de seconde chance. C'est pourquoi ses plans étaient toujours bien réfléchis. Elle n'avait pas de réel pouvoir offensif. Sa manipulation mentale n'était pour l'instant que de la suggestion le reste. La téléportation et son pouvoir de bouclier la rendaient physiquement invincible. Mais, ce n'était pas une excuse pour se laisser aller et commettre des erreurs. Surtout pas contre un chasseur d'ombre expérimenté. Elle lui ordonna de se débarrasser de ses armes, Joleen choisit d'attendre et de l'observer obéir. La démone observa tour à tour la stèle, le carquois, l'arc, la lame séraphique, une dague, un poing américain et deux autres armes au sol.

Joleen avait eu raison de ne pas le sous-estimer, beaucoup avaient commis cette même erreur la concernant. Elle était bien décidée à ne pas faire la même chose. Maintenant que sa suggestion était bien ancrée dans le cerveau du chasseur elle commença à poser ses questions. Elle savait qu'il faisait partie du cercle, son secret était sauf avec Joleen mais elle était curieuse. Après tout le pouvoir passait par le savoir.

« Environ huit ans.  »

Elle se tourna vers lui rivant ses yeux anormalement bleus sur le chasseur. Se demandant si Joleen avait bien entendu ce qu'il venait de lui dire. Huit ans. Huit ans de comédie sans que personne ne s’aperçoive de rien. Ce chasseur d'ombre n'était pas différent des autres que Joleen avait pu croiser, cependant il avait maintenu cette comédie durant huit années. Ce Tobias Branwell commençait peu à peu à gagner son respect, si seulement ses espions à elle avaient son talent. À la place de petit démon de bas étage qui se faisait souvent éliminer avant d'avoir obtenu la moindre information.

« Ça fait huit ans que l'enclave possède un traître dans ses rangs et ne s'est jamais rendu compte de rien ? Vous devez être doué ou alors l'enclave n'est plus ce qu'il était. »

Joleen pouffa. L'enclave aurait du pain sur la planche quand Valentin passerait à l'attaque. Entre les traîtres et ses alliances étranges qu'il passait avec le monde magique. La démone s'arrangerait pour ne pas être dans les parages quand cette situation vouée à l'explosion, exploserait en plein vol. Puis Joleen remarqua les poings du chasseur et elle reprit son monologue.

« Ne résistez pas monsieur Branwell, ça ne vous servira à rien mise à part à vous provoquer une affreuse migraine, épargnez-vous au moins ce mal. Puisque la trahison semble vous connaître. »

Qu'il le fasse ou non, c'était le problème du chasseur. Mais, pour sa coopération la démone voulait le remercier. Joleen réservait son pouvoir pour des choses plus importantes que le confort de Tobias. Une idée traversa son esprit allant même jusqu'à la faire sourire. Joleen s'exprima sans attendre.

« Voyez-moi comme votre psychologue tout ce qui se dit entre nous restera entre nous. Je ne ferais aucun jugement, ce qui m'intéresse ce sont les informations en dehors de ça. »

C'était ce que faisaient certains terrestres. Choisir de se confier, Joleen pouvait et voulait être la conscience de Tobias au moins pour quelques minutes. Elle ne voulait qu'une chose, une réponse à toutes ses réponses et si au passage Joleen pouvait en apprendre plus sur sa cible Aliana au passage ce n'était qu'un bonus sur lequel la démone ne cracherait pas.

« Avez-vous de la famille encore en vie monsieur le chasseur ? Une personne à laquelle vous tenez particulièrement ? »


C'était sa police d'assurance si le chasseur avait un coup tordu en réserve, mais aussi de la prévention si elle voulait s'assurer de la loyauté, infliger une punition. Une forme de motivation, un ami proche pouvait très bien faire l'affaire. Joleen n'était pas très regardante sur le choix de compagnie des hommes.

« Valentin recherche toujours la coupe mortelle ? »

S'il recherchait la coupe comme la rumeur le disait alors Joleen avait encore de l'avance avant que Valentin n'obtienne l'épée. Activer par du sang angélique cette seule relique pourrait détruire toutes créatures et le moindre démon dans son rayon d'activation. Joleen voulait garder une avance, le temps de se renseigner sur le dernier instrument mortel le miroir.

« Bien... Maintenant j'aimerais qu'on parle d'Aliana Blackthorn. Qu'est-ce que vous lui voulez et qu'elle est la nature de votre relation ? »
:copyright: CRIMSON DAY


Testing me is a very bad idea.
What the world is out there isn’t what you see on TV. It’s much worse. And it changes you. Either into one of them or a lot less than the person you were.
Revenir en haut Aller en bas
Joleen Stuart
The Triad
Joleen Stuart
We both want the same thing BruisedLeafyHart-small
› Points : 235
› Localisation : Une maison dans le quartier chic de Nob Hill sinon derrière son objectif
› Métier : Photographe
› Avatar : Katie Mcgrath
Mer 17 Juil - 16:22

feat. Tobias & Joleen

We both want the same thing

Ce n'était pas comme si Tobias allait se laisser faire comme ça. Il n'en avait aucune envie, et pourtant, le contrôle que la créature opérait sur lui, était relativement efficace, voire redoutable. Il n'avait pas pu faire plus que laisser son esprit se vider, pour ne se concentrer que sur ce qu'elle lui demandait. Et chaque fois qu'il obéissait, il avait l'impression de se sentir délivré.
Mais ce n'était pas le cas, parce qu'après tout, cela signifiait juste que la demoiselle à l'air louche, resserrait son contrôle sur lui.
Contrôle qu'il tentait donc d'enlever, preuve en est, qu'il serra le poing.

Il n'eut aucune réaction, quand elle, sembla réagir au fait que cela faisait huit ans qu'il travaillait pour le Cercle. Elle ne lui avait pas demandé plus, et il n'allait pas préciser qu'il n'avait pas été totalement à l'Enclave durant cette période, et que ça ressemblait plus à quelque chose comme sept ans, plus que huit.
Restant silencieux, il sentit pourtant son esprit réagir, qu'elle se mette à rire pour l'Enclave. Elle pouvait. C'était des idiots qui se pensaient au delà de tout.

Alors qu'il serrait lentement les poings, pour tenter de se défaire, il l'entendit lui demander de ne pas résister. Il voulu alors se crisper un peu plus, mais Tobias sentit tout son corps se détendre, alors qu'il desserrait ses poings, doucement. Il essaya de lutter, mais rien que cet "ordre" semblait déjà le détendre.
Son esprit se brouillait un peu plus, quand il entendit la créature se comparer à une psychologue.
Il voulu l'insulter, mais resta juste immobile, le regard bleuté, rivé sur elle, silencieux.

L'interrogatoire reprit peu après, et il sut pourquoi elle lui demandait ça. Avoir une cible, c'était le meilleur moyen pour le chantage et tout ce qui allait avec. Il voulu grimacer, il voulu ne rien dire, parce qu'il n'avait aucune idée de ce qui allait sortir de sa bouche à ce moment là, mais que quelque part, il craignait ce qu'il allait dire.

- Ma famille n'est plus importante. Je tiens juste au Cercle et...

Et.
Il ne devait pas continuer de parler, il devait résister. Le chasseur sentit comme une douleur à son crâne, ce qui l'empêchait de continuer de résister. Tobias s'entendit alors dire :

- ...Peut-être Aliana...

Même s'il se sentit soulagé de l'avoir lâché, Tobias se sentit plutôt inquiet mentalement. quoi ? Comment ça Aliana ? Non ! Pas Aliana ! Aliana n'avait rien à faire là dedans ! Il n'était pas attaché à elle ! Elle n'était que sa mission ! Seulement sa mission...
Il ne pouvait pas dire cela, c'était impossible. Comment pouvait il... Non.
Non.
Et pourtant, si c'était sorti de sa bouche, sous la soumission de ce pouvoir puissant, c'est que, quelque part, il y avait du vrai.
Mais la femme poursuivit sur autre chose, l'interrogeant sur autre chose.
Sur Valentin.

Et comment dire que Tobias n'avait aucune envie de désobéir à celui qu'il respectait le plus en ce monde ? Le chasseur grimaça encore, serrant les poings, ne voulant rien dire, rien admettre, rien avouer. Encore moins depuis que le prénom d'Aliana était sorti de sa bouche. Il avait peur de ce qu'il était capable de dire.
Et pourtant, il sembla opiner de la tête, à défaut de le dire à voix haute, à défaut de se trahir par la voix.

Le mal de crâne augmenta, et il se sentait mal.
Il n'y avait que quand il obéissait bien qu'il se sentait libéré, et c'était bien désagréable.

Mais le pire vint.
Parce que la créature connaissait Aliana. Elle lui en parla. Et pire encore, elle lui demanda ce qu'il lui voulait, et la nature de sa relation.
Alors Tobias souffla.
Souffla encore plus fort. Puis plus fort.
Mais sa bouche voulait parler, sa tête lui appuyait dessus plus violemment que jamais. Il devait parler, il devait dire ce qu'il pensait, même s'il le craignait. Déjà, il n'avait pas envie de dévoiler le but de sa mission, ensuite, il ne voulait pas admettre ce qui allait sortir de sa bouche.
Parce que quelque chose lui disait que ça allait être différent de ce qu'il était persuadé.

Mais il ne pu pas faire autrement, et bientôt, sortit :

- Je dois l'amadouer pour l'amener au Cercle. Valentin veux la récupérer. Quant à la nature de notre relation...

On pouvait voir que Tobias résistait toujours. Il se tint même la tête tellement celle-ci lui faisait mal, grimaçant de douleur, mais résistant, encore et toujours.

- ...Elle...elle est....Si....

Il manqua de se mordre la langue.
Il ne dirait rien. Il ne voulait rien dire. Quitte à en crever, il ne voulait pas admettre

- Particulière et....Je.... Elle....

Beaucoup de choses lui remontaient en tête. Les sourires d'Aliana, sa façon d'apprécier les Terrestres, ce moment où elle avait voulu imiter Charlie en se sacrifiant pour lui, sa solitude qui la rendait si mal, son mal être, mais sa bonté d'âme, son innocence.
Tout cela.

- ...Je dirais...rien....

Et pourtant, Tobias semblait avoir un mal de chien à résister. Et sans s'en rendre compte, qu'il résiste, voulait tout dire. Dévoilait tout.
Revenir en haut Aller en bas
Tobias E. Branwell
Cercle Member
Tobias E. Branwell
We both want the same thing 1559243590-tobias-7
› Points : 480
› Métier : Armurier à l'institut de San Francisco
› Avatar : Jeremy Renner
Dim 21 Juil - 21:35
We both want the same thingTobias et JoleenJoleen voulait des réponses et elle savait très bien que Tobias n'était pas le genre d'homme bavard qu'elle aurait pu faire boire ou tout simplement séduire pour obtenir des réponses. La démone en était réduite à utiliser ses pouvoirs sur le chasseur d'ombre pour en savoir plus. Elle apprit rapidement que Tobias faisait partie du cercle depuis des années et l'enclave ne s'était rendu compte de rien. Joleen s'était retenu d'éclater de rire, les chasseurs d'ombres finiraient par se tuer entre eux facilitant le travail des démons et autres créatures qui ne voulaient plus les voir de près comme de loin. Elle continua d'interroger l'homme pour en savoir plus, obtenir un moyen de pression était toujours une bonne chose. Alors Joleen voulait savoir si le chasseur avait encore de la famille en vie, n'importe qui que la démone pourrait menacer pour motiver Tobias.

« Ma famille n'est plus importante. Je tiens juste au Cercle et...  »

Joleen les mains dans les poches de son long manteau faisait les cent pas devant le chasseur. Elle s'arrêta immédiatement et s’immobilisa. Joleen touchait au but, Tobias tenait aux autres membres du cercle, la démone n'aurait pas de mal à en trouver mais ce n'était pas assez précis pour que ça marche. Ses yeux bleus se posèrent sur ceux de l'homme qui semblait souffrir résistant au pouvoir de Joleen.

«  ...Peut-être Aliana... »

Joleen serra les poings, qu'est ce qu'il pouvait bien vouloir à Aliana, elle n'était pas la seule femme dans ce groupe des chasseurs d'ombres. Pourquoi cet intérêt si particulier, Joleen avait des plans pour la jeune femme comme elle avait des plans pour Chaz. Le seul souci c'est qu'il était beaucoup trop tôt et que sa partie d'échecs venait à peine de commencer.

« Je dois l'amadouer pour l'amener au Cercle. Valentin veux la récupérer. Quant à la nature de notre relation...  »

Non Aliana ne pouvait pas rejoindre le cercle, Valentin ne devait plus poser ses sales pattes sur sa proie. La démone aurait pu être furieuse si elle ne savait pas se contrôler. Peu de personnes avaient le don de pouvoir la faire sortir de ses gonds et Valentin ne méritait même pas qu'elle s'abaisse à lui adresser la parole.

« ...Elle...elle est....Si.... »

Joleen se tourna pour faire face au chasseur d'ombre, l'homme se tenait la tête. Joleen pouvait le voir résister. Se forcer à ne rien dire, la démone l'observa attentivement. Toutes informations qu'il pourrait lui donner au sujet d'Aliana était bonne à prendre. Devenir son amie. Pour faire d'elle une arme que l'enclave, Valentin et tous ceux qui riaient d'elle apprendrait à craindre.

« Particulière et....Je.... Elle.... »

La démone soupira comprenant que si les intentions de Tobias n'étaient plus aussi pures qu'il ne le croyait. Soit Valentin n'avait absolument pas prévu ça soit c'est exactement ce qu'il avait prévu qu'elle s'entiche de lui afin qu'Aliana le suive au sein du cercle. Elle devait en savoir plus mais le chasseur d'ombre n'était pas d'accord.

« ...Je dirais...rien.... »

Joleen émit un léger sourire en le voyant se battre de la sorte, il était fort ce Branwell. Un véritable soldat. La démone respectait sa force de caractère et sa résilience, même si ça ne jouait pas en sa faveur. Joleen avait d'autres cartes en mains et elle ne tarda pas à donner un avant-goût de ce dont elle était capable.

« Puisque vous me résistez je vais faire appel à votre conscience. Que croyez-vous qu'il se passera quand je mettrais la main sur Aliana ? »

Elle voulait des réponses et la démone les obtiendrait. Joleen lui arracherait les vers du nez. La démone lui avait proposé la méthode douce que Tobias avait refusée. Alors elle avait usé de son pouvoir sentant que ses charmes ne fonctionneraient pas avec lui. Tobias refusait encore de lui obéir. Joleen n'était pas arrivée où elle en était par hasard. Ses pouvoirs n'étaient pas offensif pas comme d'autres qui pouvaient faire appel à la glace au feu et bien d'autres pouvoirs.

« Je n'aurais pas grand-chose à faire, je lui ordonnerais de se blesser plus ou moins gravement, puis je lui ordonnerais de se guérir. Je pourrais faire ça pendant des heures, mais est ce qu'elle tiendra le coup ? Vous la connaissez mieux que moi après tout. »

Joleen pouvait faire preuve d'une patience à en faire pâlir plus d'un. La démone voulait que ses propos soient clair, compréhensible. Que Tobias sache qu'il n'y avait aucune issue que celle que la démone voulait bien lui offrir. Il était à sa merci, sans qu'elle n'ait à se battre contre lui.

« Puis je pourrais lui simplement lui expliquer que c'est de votre faute. Faire germer une petite idée dans sa tête pour la voir vous haïr. Alors vous voulez vraiment tester ma patience ? »

Joleen pencha la tête. Ce n'était pas une chose très compliquée, la démone devait juste faire germer une petite idée dans la tête de la jeune femme. La faire douter de Tobias jusqu'à ce que son cerveau ne prenne la relève. D'abord le doute puis la crainte. Joleen pouvait en un claquement de doigt détruire huit années de bons et loyaux services de Tobias au sein du cercle.

« Laissez-moi-vous présenter les choses simplement plus vous me résistez plus j'en ferais baver à votre précieuse Aliana, est-ce bien clair monsieur le chasseur ? »

Elle observa l'homme en question, c'était peut être mieux ainsi. Elle aurait ses informations c'est tout ce que Joleen voulait. Dans le fonds Tobias faisait le travail à sa place, tout se passait donc comme la démone l'avait prévu.

« Valentin vous confie une mission et vous tombez amoureux d'elle. Je croyais que votre espèce la détester ? Vous n'en faites pas partis il semblerait. »

Joleen soupira, que le chasseur ait des sentiments pour Aliana arrangeait la démone. Elle avait un moyen de pression tout trouvé. L'inverse fonctionnait aussi si Joleen obtenait une quelconque confirmation, elle pourrait utiliser Tobias pour obtenir ce qu'elle voulait d'Aliana.

« Valentin est au courant de vos sentiments pour Aliana . Ses sentiments sont réciproques ? »

:copyright: CRIMSON DAY


Testing me is a very bad idea.
What the world is out there isn’t what you see on TV. It’s much worse. And it changes you. Either into one of them or a lot less than the person you were.
Revenir en haut Aller en bas
Joleen Stuart
The Triad
Joleen Stuart
We both want the same thing BruisedLeafyHart-small
› Points : 235
› Localisation : Une maison dans le quartier chic de Nob Hill sinon derrière son objectif
› Métier : Photographe
› Avatar : Katie Mcgrath
Lun 22 Juil - 22:13

feat. Tobias & Joleen

We both want the same thing

La rune n’avait pas fonctionné. Mais si Tobias avait relâché toute chose pouvant lui permettre de se défendre, constatant avec mauvaiseté que de toute évidence, ses armes étaient juste à portée de main mais qu’il ne pouvait pas les atteindre, il résistait. En même, il n’aurait pas résisté, qu’il n’avait pas été Tobias Branwell. Un type connu pour être buté, et particulièrement quand il s’agissait de ne pas se laisser faire et de décider par lui même.
Ironique tout de même qu’il fut si attaché au Cercle qu’il en dépendait assez pour les laisser décider pour lui. Mais Valentin était une exception.

Il se retrouva à parler d’Aliana d’une façon qu’il ne comprit pas, et c’était bien pour cette raison que le chasseur avait tout fait pour résister, mais que cela restait quand même difficile.
Malgré tout le mal que son crâne pouvait lui donner, et toute son envie à parler, Tobias résista au point de dire qu’il ne dirait rien, ce qui sembla faire sourire la démone.
Mais avait-elle compris, que s’il ne disait rien, c’est parce qu’il ne voulait pas entendre ce que lui même à dire ? Il n’avait pas envie d’entendre des mots qu’il pensait ne pas exister.
Alors qu’au fond, il doutait.

Seulement, la créature ne semblait pas en avoir finie là, elle. Le contraire aurait été surprenant.
Insidieuse, elle plaça en lui des paroles, qui auraient pu le faire frémir, s’il n’avait pas été cet homme bourru qui prétendait n’apprécier que pour la manipuler, celle dont il venait de manquer de décrire comme… Quelque chose qu’il n’avait pas envie d’entendre.

La créature parla d’Aliana, donc.
Et au fur et à mesure qu’elle exprimait sa pensée, Tobias semblait se refroidir. Il aurait dû se traiter d’idiot, de réagir de la sorte, mais l’idée qu’elle puisse faire ce qu’elle venait de dire à la jeune fille aux cheveux verts…
Il ne voulait pas.
Et ironiquement, sa défense, sa résistance, en fut alors brisée, et il répondit :

- Non.

Un non, qui voulait dire pleins de choses.
D’abord, un non sous entendant « non, elle ne tiendra pas, malgré toute l’endurance qu’elle peux avoir ».
Un non aussi, criant, fortement « non, ne fais pas ça »
Comme une pauvre petite chose, incapable de ne pas céder au chantage, quand ça concernait un être cher.

Sauf que Tobias avait toujours été formel sur une chose : Aliana n’était pas un être cher.
Ou si. Vu ce qu’il venait d’admettre.

Mais pire encore, la femme poursuivit.
Il grimaça. Aurait dû prétendre qu’il s’en moquait, mais même pour sa mission c’était compromettant. Donc c’était doublement frustrant. Cette femme avait réussi à toucher Tobias. Elle avait réussi à trouver l’endroit où il était le plus sensible.
Aurait-il pu l’applaudir, si cela ne le concernait pas, et qu’il n’avait pas envie de la tuer à l’instant.
Ses yeux jetaient un orage. Ce n’était pas des simples éclairs, c’était un orage complet.

Il tiqua quand la femme parla d’Aliana comme « sa précieuse Aliana ».
Non. Non ce n’était pas sa précieuse Aliana. C’était… Juste Aliana. Une jeune fille à l’air parfois innocent, mais qui...Etait si…
Non. Non.

- Saloperie.

Furent les mots qu’il parvint à lâcher, en serrant les dents de rage.
Mais peut-être bien que le pire restait à venir, quand la femme qui savait user de son pouvoir et des mots, parla du fait qu’il était amoureux d’Aliana.

Et l’interrogea là dessus.
Il eut à nouveau peur de ce que son esprit pourrait dire. Mais s’il résistait, Aliana et sa relation avec, en pâtiraient.

- Je ne suis pas amoureux d’elle.

C’était lâché, mais au-delà de ça, c’était peut-être que même son esprit ne voulait pas encore y croire.
Tobias avait encore peur de ce que ses mots allaient lui réserver, maintenant qu’il avait décidé de ne plus résister, au moins pour le moment.
Mais au moins, il était rassuré de s’entendre dire cela.

- Valentin ne sait rien. Il...A déjà effacé mes doutes une fois.

L’admettre devant une totale inconnue avait quelque chose de presque humiliant. Oui, Tobias avait déjà douté de sa mission, parce qu’Aliana était quelqu’un de pleinement bon, et que de devoir la traiter comme un objet d’une mission, n’avait rien d’agréable.
Mais il ne pensait pas s’être attachée à elle, même à ce moment là.

- Je ne sais pas ce qu’elle pense réellement de moi, mais je sais qu’elle me fait assez confiance.

Pour achever sa mission bientôt. Pour l’emmener au Cercle, pour… Pour tout ça.
Mais alors qu’il pensait en avoir fini, sa bouche lâcha :

- Et je ne le déteste pas. Ca serait stupide de la détester. Valentin lui a offert quelque chose, en plus.

Il ne la détestait pas.
C’était déjà bien de n’avouer que ça.
Mais il y avait tellement plus.
Malgré le contrôle que la femme exerçait sur lui, il se permit de tout de même lâcher finalement :

- C’est quoi toutes ces questions foireuses ? Tu n’es pas ma psychologue. Juste une saloperie qui s’intéresse à ce qui la regarde pas.
Revenir en haut Aller en bas
Tobias E. Branwell
Cercle Member
Tobias E. Branwell
We both want the same thing 1559243590-tobias-7
› Points : 480
› Métier : Armurier à l'institut de San Francisco
› Avatar : Jeremy Renner
Ven 26 Juil - 15:35
We both want the same thingTobias et JoleenJoleen ne s'attendait pas à ce qu'il résiste, principalement parce que personne d'autre ne lui avait résisté avant. Elle se méfiait toujours de qui la démone avait en face. Joleen pouvait se reposer sur ses capacités qui la rendaient presque intouchable du moins à toute attaque physique. Après les révélations que le chasseur Tobias Branwell venait de lui faire, Joleen avait une puissante carte à jouer et qui se nommait Aliana. La démone exprima son ressenti sur la non-coopération du chasseur et que s'il s'acharnait à prendre cette mauvaise habitude et bien et pourrait se venger sur Aliana Blackthorn. Cette pensée fut assez troublante pour que la réponse du chasseur soit unanime sur l'état dans lequel se trouverait Aliana.

« Non vous me demandez de ne rien lui faire ou non elle ne tiendra pas le coup ? »

Joleen ne supportait pas qu'on teste ses limites elle profita de la situation pour balancer un peu de sel sur une plaie qu'elle venait tout juste de trouver. On ne lui avait pas laissé le choix. Si seulement cet homme têtu s'était laissé faire. Tout serait déjà terminé et personne ne serait blesser à la place, Joleen venait d'apprendre que sa précieuse Aliana se retrouvait manipulée par ce vulgaire chasseur.

« Saloperie. »

Joleen émit un nouveau sourire. Ce n'était pas la première fois qu'on la traitait et ça l'avait toujours amusée. Car pour elle s'était bon signe. La démone avait frappé où ça faisait mal et sans que son pouvoir ne s'en mêle. Le chasseur n'avait plus aucune excuse et ne pouvait s'en prendre qu'à lui-même. Joleen n'était pas connue pour faire dans la dentelle, ses amis étaient rares et elle les protégeaient comme sa propre personne. Autant dire que s'en prendre à quelqu'un que la démone estimait était une grave erreur et en son sens, Tobias avait commis cette grave erreur en manipulant Aliana.

« Je vous remercie. »

« Je ne suis pas amoureux d’elle. »

Joleen le fixa intensément. Le chasseur semblait sérieux et pourtant quelque chose sonnait faux pour la démone. Au fond ça la rassurait, elle aurait moins de mal à l'extraire de cette emprise. Les émotions compliquaient tout surtout les sentiments. Joleen était bien placée pour le savoir. La démone poursuivit son investigation en faisant les cent pas devant Tobias.

« Valentin ne sait rien. Il...A déjà effacé mes doutes une fois. »

Trop aimable pensa-t-elle alors que la démone découvrait que lui aussi se faisait manipuler par Valentin. C'était une information très intéressante mais ce n'était pas quelque chose que Joleen souhaitait exploiter pour le moment. Elle garda cependant cette précieuse information dans un coin de sa tête. Le brave chasseur avait douté.

« Je ne sais pas ce qu’elle pense réellement de moi, mais je sais qu’elle me fait assez confiance. »

Joleen opina la confiance était quelque chose d'assez fragile pour que Joleen puisse influer sur cette dernière, si légèrement qu'Aliana pourrait se mettre à douter de lui. De n'importe qui se trouvant à proximité. Peu à peu un nouveau plan prenait forme dans l'esprit de la démone. Elle se voyait déjà écartant Valentin et Tobias du passage pour ne laisser qu'elle dans le sillage de la chasseuse.

« Et je ne le déteste pas. Ca serait stupide de la détester. Valentin lui a offert quelque chose, en plus. »

Quelque chose en plus? En cet instant Joleen aurait s'en prendre à lui. Elle y songea admirant ses armes au sol. Puis aussi vite que la colère était montée, Joleen la força à redescendre. Prenant de longues inspirations. Elle n'était qu'une arme que Valentin voulait utiliser une arme éphémère Joleen le savait.

« Vous êtes au courant que Valentin recherche l'épée le deuxième instrument mortel et quand il l'activera toute personne possédant du sang créature se retrouvera anéanti. »

Joleen se demandant comment il pouvait être si naïf. C'était inné ou un prérequis pour rejoindre le cercle, l'armée personnelle de Valentin ? Joleen pensait toujours au pire afin de ne jamais se laisser surprendre par la tournure des événements. Lui qui connaissait les champs de bataille mieux que personne ne voyait le moindre danger.

« Elle sera ou à ce moment-là Aliana . Et si vous me dites qu'un homme comme Valentin ne lui fera aucun mal c'est que vous êtes plus bête que vous en avez l'air ! »

La colère était de nouveau présente. Des expériences Valentin en avait mené sur ses propres enfants. Condamné son parabatai en le donnant en pâture à des loups-garous et s'il n'avait commis que ça. Joleen aurait pu applaudir à l'effort mais ce n'était pas tout des expériences sur d'autres il en avait commis. Pris l'apparence d'autres personnes pour ne pas se faire prendre aussi.

« Elle ne m'apparaît pas comme une tueuse, la preuve je suis encore là. Alors vous pensez qu'elle fera quoi si jamais elle survie et qu'elle voit le massacre dont Valentin et vous serez les responsables ? Qu'elle se jettera à votre cou ? »

Ce n'était pas ça qui inquiétait Joleen mais la date d'expiration d'Aliana qui arriverait vite une fois que Valentin obtiendrait ce qu'il voulait. Elle se demandait vraiment ce qui se passerait quand le chasseur comprendrait l'ampleur des dégâts. Si Aliana mourrait il la perdrait à jamais et dans le cas contraire elle le détesterait. Finalement il n'avait pas besoin que Joleen s'en mêle pour tout gâcher, Tobias y parvenait très bien tout seul.

« C’est quoi toutes ces questions foireuses ? Tu n’es pas ma psychologue. Juste une saloperie qui s’intéresse à ce qui la regarde pas. »

« Au contraire tout ce qui touche à mademoiselle Blackthorn me regarde de près. Et je ne vous demande pas votre avis. »

Joleen comprenait que le temps lui était compté. Rien qu'à voir à quel point ce chasseur'accrochait. Il n'avait pas à rougir de sa combativité. La démone comprenait bien qu'il ne lâcherait pas l'affaire pour mener à bien sa mission. Pour ça Joleen devait agir vite mais bien et elle avait besoin d'informations sur Valentin mais pas seulement sur Aliana aussi.

« Maintenant que j'ai les informations concernant Valentin, je veux tout savoir sur Aliana, proches, petits amis puisque ce n'est pas vous et l'endroit où elle va quand elle n'est pas dans cet établissement lugubre que vous appelez un institut. »

Plus Joleen avait d'informations et plus la manipulation mentale serait profonde. La faire douter, germer une simple idée. Puis Joleen n'aurait qu'à rajouter des petites couches de suggestion jusqu'à ce qu'elle obtienne sa confiance. Ensuite le véritable travail pourrait commencer.

« Combien de temps me reste-t-il avant que Valentin ne pose ses salles pattes sur mademoiselle Blackthorn ? »

:copyright: CRIMSON DAY


Testing me is a very bad idea.
What the world is out there isn’t what you see on TV. It’s much worse. And it changes you. Either into one of them or a lot less than the person you were.
Revenir en haut Aller en bas
Joleen Stuart
The Triad
Joleen Stuart
We both want the same thing BruisedLeafyHart-small
› Points : 235
› Localisation : Une maison dans le quartier chic de Nob Hill sinon derrière son objectif
› Métier : Photographe
› Avatar : Katie Mcgrath
Mer 31 Juil - 12:01

feat. Tobias & Joleen

We both want the same thing

Si Tobias pensait que sur l'instant, la situation n'était que peu glorieuse, il était loin de se douter d'à quel point ça allait s'enfoncer. Bien loin, de se douter. Depuis que le sujet tournait autour d'Aliana, tout son corps s'était figé, tout son esprit était différent, c'était comme s'il se découvrait lui même, et il n'aimait clairement pas ça.
De fait, la femme semblait aimait s'en amuser, puisqu'elle insista, demandant au chasseur si donc, c'était non pour quoi.
Déglutissant, il lâcha alors :

- Les deux...

Il n'avait pas eut le choix que de parler, il n'arrivait vraiment pas à résister, et ça avait un côté relativement frustrant. Parce que c'est comme s'il ne pouvait rien lui cacher, comme s'il était obligé de tout avouer, tout admettre. Et lui, il ne voulait pas.
Probablement pour ça qu'il l'avait insulté, aussi parce que cette femme voulait tout ruiner. Et au vu de ce qu'elle était capable de faire, il était sûr qu'elle y parviendrait. Tout ruiner, d'un seul claquement de doigt, juste par sa propre présence, juste par sa propre puissance.
Au moins admit il qu'il n'aimait pas Aliana de façon amoureuse. Au moins était-il rassuré par ça, parce qu'il n'avait aucune envie que ce genre de situation survienne. Cela serait un véritable piège, et il ne pouvait pas se permettre, ayant déjà trop d'autres idées que de s'attacher à cette chasseuse si particulière.

De fait, il admit pourtant d'autres choses.
Déjà, ce que Valentin avait fait, ensuite, ce qu'Aliana pouvait ressentir pour lui.
Et alors qu'il s'exprimait finalement sur ce qu'il devait faire, la femme paru lui envoyer à la figure, une vérité qui ne pouvait que le gifler.
Que si Valentin, obtenait les instruments mortels, probablement que ça serait surtout mortel envers Aliana.

Qu'elle risquait d'être touchée, qu'elle risquait d'en mourir.
Ce n'était pas faux, c'était même plutôt vrai, et en ce cas, récupérer Aliana n'avait aucun sens, et en ce cas, éliminer toutes les créatures n'avait plus de sens, et en ce cas...En ce cas, Tobias se mit à douter et il fit s'estomper le doute aussi vite que possible pour ne pas à avoir à le sentir un peu plus, ayant peur de ce qu'il pourrait faire sur lui.
Grimaçant, il ne pu pourtant pas faire taire cette femme qui l'empêchait de l'attaquer, cette femme qui avait le dessus sur lui, qui le dominait de plus en plus, et par le pire des moyens. Les sentiments.
Mais elle touchait juste, et Tobias pouvait faire comme si ça ne le touchait pas, que quelque part, c'était comme quand il envoyait une flèche dans sa cible.

Cela touchait juste.

Pourtant, il sentait qu'elle même était en colère. Et il ne comprenait pas pourquoi. Pour quelle raison pouvait elle s'énerver de pareille façon ? Elle n'avait aucune raison. Sauf si... Sauf si elle tenait peut être à ce qu'il n'arrive rien à Aliana. Ou bien, elle était une créature, donc elle ne voulait pas mourir, ça semblait plus logique. Il songeait à tout cela alors qu'elle parlait toujours et encore de la même façon. Tobias n'avait semble-t-il, aucun intérêt aux yeux de cette femme, c'était juste Aliana, et encore Aliana.
Comme quoi, la chasseuse avait su charmer le coeur de cette femme dangereuse, autrement, elle n'en parlerait pas autant, et pas avec autant de véhémence.
Mais clairement, le chasseur n'appréciait pas tant se recevoir tout ça dans la face. Parce qu'elle avait raison.
Il la connaissait bien, Aliana. Il savait comment elle réagirait.
Tout aussi gentille qu'elle fut, elle le détesterait.

Mais il devait s'en moquer ! Tobias ne devait rien en avoir à faire qu'elle le haïsse ! Et pourtant.
Il n'aimait pas ça. Il n'aimait vraiment pas ce qui était en train de se passer, c'est pour ça qu'il avait tenté de se protéger par ses paroles acerbes et pleines de violence. Mais ça ne suffisait pas, parce que la femme avait toujours plus à donner.
Elle reconnu au moins que d'une façon ou d'une autre, elle tenait à Aliana.
Elle alla jusqu'à insister, l'interrogeant là dessus, alors que la bouche de Tobias allait s'ouvrir toute seule, toujours sous le contrôle de suggestion, malgré toutes ses résistances. De toute façon, i lavait arrêté d'essayer de résister, depuis ce qu'elle lui avait dit.
Il lâcha alors :

- Je ne sais pas, combien de temps. C'est moi qui décide. Mais bientôt.

Pourtant, au lieu d'en sembler heureux, au lieu de faire exploser sa joie, Tobias paraissait soudain bien mal à l'aise, de devoir ramener Aliana au Cercle. La suggestion avait cet effet secondaire que de montrer les véritables émotions de l'homme, qui s'exprimait plus que de raison, à son grand désarroi. Il n'en avait aucune envie, et détestait lui même ce qui était en train de se dérouler. Mais toujours pas, parce que Valentin allait lui en vouloir.
Non. Plutôt parce que ce qu'il exprimait était....
Terrifiant.
Aussi surprenant que cela pouvait paraître.

- Aliana n'a pas vraiment d'amis. A part moi, et sa parabatai. Elizabeth tiens à elle.... Et elle n'a pas de petit ami. Ou de petite amie. Rien.

Elle était seule.
Pas tout à fait seule. Mais quand même pas mal.
Tobias observa la femme qui voulait savoir tout ça, et lâcha :

- Pourquoi vouloir savoir tout ça ? Tu tiens à Aliana ? Etrange.

Pas "étrange" parce que tenir à Aliana était étrange, mais étrange qu'une créature se soit entiché d'une chasseuse. Pour Tobias, bien sûr ça n'avait aucun sens. Il essaya de poser ses propres questions, puisque malgré la suggestion, il parvenait à au moins faire cela.

- Qu'est ce que tu es d'ailleurs ? Que je sache, comment t'éliminer la prochaine fois.

Tobias ne sortit pas plus de choses. Il craignait le pire.
Il ne manquerait plus qu'il devienne allié avec cette femme, juste parce qu'il tenait à Aliana. Et ça, il en était hors de question. Il ne devait pas tenir à Aliana, et encore moins faire copain copain avec une créature à cause de ça.
Déglutissant, il se tint la tête, non pas parce qu'il résistait, mais parce que ce qu'il se passait dans son esprit... Le terrifiait. Non. Non ça ne devait pas lui faire peur. Il était courageux, il n'avait peur de presque rien. C'était idiot.
Totalement idiot.

- ...Idiot, c'est n'importe quoi... fit-il dans un murmure comme pour tenter de se raisonner.

Mais ce n'était pas sûr que ça suffise, après tout....
Revenir en haut Aller en bas
Tobias E. Branwell
Cercle Member
Tobias E. Branwell
We both want the same thing 1559243590-tobias-7
› Points : 480
› Métier : Armurier à l'institut de San Francisco
› Avatar : Jeremy Renner
Mer 14 Aoû - 22:21
We both want the same thingTobias et JoleenJoleen avait l'habitude que ses plans se déroulent sans le moindre accroc. Ce chasseur d'ombre en était la preuve ses pouvoirs avaient beau être passifs. Elle en était tout aussi dangereuse. Voir peut-être même plus. La démone n'hésita pas une seule seconde à le remettre à sa place en comprenant qu'Aliana était un point de pression non négociable. Il lui avoua qu'après une entrevue avec elle, la précieuse chasseuse d'ombres n'en sortirait pas. Il continua à lui avouer tout ce qu'il savait, cette entrevue lui faisait pensait à du papier à musique. Elle le lisait tout aussi simplement. Joleen voulait savoir quand Tobias devait convaincre Aliana de le rejoindre. La démone le savait pertinemment elle devrait agir avant.

« Je ne sais pas, combien de temps. C'est moi qui décide. Mais bientôt. »

Bientôt lui suffirait pour le moment. Aliana ne serait pas si difficile à trouver. Dans le pire de cas Joleen créerait une émeute jusqu'à ce que la chasseuse d'ombres sorte de son trou. Elle devait cependant en savoir plus sur la jeune femme. Ses amis, ses proches tout et n'importe quoi avaient de la valeur aux yeux de Joleen.

« Aliana n'a pas vraiment d'amis. A part moi, et sa parabatai. Elizabeth tiens à elle.... Et elle n'a pas de petit ami. Ou de petite amie. Rien. »

« Vous hébergez des chats à l'institut ? »

Joleen repensa à ce stupide gros matou qui traînait autour de l'Institut. Peut être que ce n'était que ça. Un simple chat. Elle arqua un seul de ses sourcils avant que le chasseur ne reprenne la parole. Tobias avait une requête qu'elle trouvait somme toute normale. Il voulait en savoir plus sur elle. Plus précisément sur ses intentions.

« Pourquoi vouloir savoir tout ça ? Tu tiens à Aliana ? Etrange. »

« Aussi étrange que ça puisse vous paraître c'est pourtant le cas. Mais rassurez-vous monsieur Branwell je n'ai pas l'intention de vous la piquer. »

Pas sentimentalement parlant en tout cas. Mais oui dans un sens elle voulait la lui voler et faire de sa précieuse Aliana une arme. Tout en l'éloignant Frankeistein de sa créature. Il était hors de question que Joleen ne la laisse pas entre les mains de Valentin Morgenstern. Aliana lui ressemblait trop pour que la démone lui laisse commettre les mêmes erreurs.

« Qu'est ce que tu es d'ailleurs ? Que je sache, comment t'éliminer la prochaine fois. »

« Ca ne vous avancerez à rien, Vous n'y arriverez pas. J'ai souffert sous les coups d'un hommes une fois. Ca n'arrivera plus. »

La démone faisait une référence directe à son passé. Elle fréquentait un démon qui n'aimait d'elle que ses pouvoirs. Par coups la jeune femme voulait dire torture mentale. Un bouclier ne pouvait pas tout parer et le démon ne savait que trop s'y prendre. Ça ne lui avait pas porter chance, Joleen avait pris un malin plaisir à le détruire.

« Vous devriez demander à Aliana elle sait de quoi je parle. Enfin si je décide de vous laisser les souvenirs de notre entrevue. »

« ...Idiot, c'est n'importe quoi... »

Joleen se pencha en l'entendant murmurer. Elle n'avait pas besoin d'être dotée de télépathie pour comprendre que le chasseur d'ombres était perturbé par les révélations qu'il faisait malgré lui. Joleen aurait pu jubiler. Mais elle ne savait que trop bien ce qu'on pouvait ressentir quand on n'aimait quelqu'un et qu'on s'en rendait compte pour la première fois. La démone avait cependant besoin de quelque chose d'autres, une phrase, une image, un souvenir, une expression, tout et n'importe quoi. Son plan prenait forme et e déroulait à la perfection. À tel point que Joleen aurait pu en rougir.

« Une dernière chose tant que j'y pense. Quelle est la phrase que vous lui dites toujours quand vous essayez de la convaincre de quelque chose ? »

:copyright: CRIMSON DAY


Testing me is a very bad idea.
What the world is out there isn’t what you see on TV. It’s much worse. And it changes you. Either into one of them or a lot less than the person you were.
Revenir en haut Aller en bas
Joleen Stuart
The Triad
Joleen Stuart
We both want the same thing BruisedLeafyHart-small
› Points : 235
› Localisation : Une maison dans le quartier chic de Nob Hill sinon derrière son objectif
› Métier : Photographe
› Avatar : Katie Mcgrath
Ven 16 Aoû - 10:55

feat. Tobias & Joleen

We both want the same thing

Devoir toujours répondre, tout admettre, tout avouer, n’avait rien de plaisant, mais la femme avait su appuyer sur le bon point de pression, et même Tobias ne s’y était pas attendu. Avant de la rencontrer, il était persuadé qu’Aliana n’avait pas tant d’importance, mais en fait, elle en avait bien plus qu’il ne le pensait.
Il grimaçait maintenant, il était troublé, surtout, et il répondait comme jamais, comme s’il n’essayait même plus de résister.
C’était navrant, et il trouvait lui-même qu’il faisait pitié.

De fait, il n’aimait pas cette situation, et soudain la femme l’interrogea sur d’éventuels chats alors qu’il parlait des attaches d’Aliana.
Il se demanda pourquoi.
Avait-elle la capacité à se transformer en chat, aussi ?

- Non, pas que je sache.

D’ailleurs, Tobias n’aimait pas les chats. Bien qu’à y regarder, il ressemblait beaucoup à un chat dans le fond. Mais ça… C’était un autre sujet.
Il parvint quand même à demander à cette femme pourquoi elle voulait tout savoir ça. Après tout, elle allait peut être lui répondre.

Et c’est ce qu’elle fit.

Elle était aussi attachée à Aliana. Il fronça les sourcils, et préféra garder la bouche fermée, dans le doute que quelque chose sorte et qu’il n’en avait aucune envie. Ses yeux restaient bleus étranges, puisqu’il était toujours sous contrôle, et il le sentait.
Donc autant se taire.

Moins il en dirait, mieux il se porterait.
Il la questionnait plutôt, mais à sa nature, elle ne répondit pas, sinon qu’elle dévoila quelque chose d’elle-même. Il plissa les yeux, intrigué.

- …Souffert sous les coups d’un homme ?

Il enregistrait l’information.
Elle pouvait mentir, mais il n’en voyait pas l’intérêt.
Alors qu’il s’interrogeait, elle paru lui parler d’Aliana, et du fait qu’elle ne lui laisserait peut-être aucun souvenir de tout ça.

Mais il était déjà trop perdu, trop doutant, trop… Trop idiot.
Juste idiot.
Voilà ce qu’il avait l’impression d’être. Un idiot fini.

Finalement, elle paru demander « une dernière chose ». Tobias entendit ça, et se sentit prêt à attraper ses armes dès l’instant où elle le délivrerait, si elle ne lui effaçait pas sa mémoire. Mais elle allait probablement éventuellement se téléporter avant ça.
Il grimaça en y pensant, mais il grimaça encore plus quand elle l’interrogea sur ce qu’il pouvait lui dire.
Pourquoi lui demander ça ?
Seulement, comme il ne résistait plus, sa bouche s’ouvrit toute seule :

- Je ne sais pas, je n’en ai pas vraiment. Peut-être, juste…La flatter. Lui dire à quel point elle compte à mes yeux.

Ce n’était pas sa faux. Il l’enjolivait pour qu’elle se sente en confiance, c’était un fait.

- …Pourquoi ? parvint-il à demander

Il n’empêchait qu’il était bien coincé là, et qu’il ne pouvait pas faire autrement.

[Si c’était possible de lui laisser les souvenirs de la dit eentrevue pacque du coup j’ai dit qu’il se rappelait mdr xD
Et si jamais y a pas assez de relance hésite pas à me mp :3]
Revenir en haut Aller en bas
Tobias E. Branwell
Cercle Member
Tobias E. Branwell
We both want the same thing 1559243590-tobias-7
› Points : 480
› Métier : Armurier à l'institut de San Francisco
› Avatar : Jeremy Renner
Lun 9 Sep - 15:22
We both want the same thingTobias et JoleenJoleen continua les questions voulant obtenir un maximum d'informations au sujet d'Aliana. La démone avait remarqué un chat qui semblait toujours collé aux basques de sa précieuse Aliana. Elle songea que Tobias devait bien savoir quelque chose au sujet du greffier en question.

« Non, pas que je sache. »

La démone fit la moue, tant pis elle enquêtera elle-même sur cet étrange chat. Tobias lui posa des questions, lui demandant pourquoi elle faisait tout ça. Joleen n'avait pas à lui répondre pourtant elle n'avait rien à lui cacher. Des deux étranges personnages présents dans cette ruelle, la démone n'était pas celle qui accumulait les mensonges. Contrairement au chasseur d'ombres. Puis il enchaîna sur sa nature, la démone dévia sa question lui faisant à son tour une révélation.

« …Souffert sous les coups d’un homme ? »

« Il était fier un peu comme vous, trop fier pour son propre bien. Mais il ne battra plus jamais personne je m'en suis assurée. Un peu comme vous si vous essayez de vous en prendre à moi. »

Il ne l'aimait que pour son pouvoir, ce que Joleen pouvait lui apporter alors la démone avait fait un choix entre sa vie et la sienne. Joleen avait choisi de la sienne et elle avait condamné l'homme qu'elle avait aimé autrefois. La démone était à l'époque une pauvre petite chose fragile comme Aliana, possédant des pouvoirs qu'elle ne comprenait pas. Depuis Joleen avait bien changé, elle avait rangé ses sentiments au placard. C'était plus simple comme ça, tout en posant un regard nostalgique sur les couples qu'elle pouvait croiser. Joleen chassa ses pensées de son esprit avant de se concentrer sur sa mission, Aliana. Tobias devait bien savoir comment la convaincre.

[color=#993366]« Je ne sais pas, je n’en ai pas vraiment. Peut-être, juste…La flatter. Lui dire à quel point elle compte à mes yeux. » [color]

Joleen riait jaune. En la flattant il avait fini par y croire et se perdre à son propre jeu. Ses mensonges et ses manipulations allaient lui coûter cher, c'était tout ce qu'elle attendait. Que ce piètre menteur se prenne à son propre piège. Joleen émit un sourire carnassier tout en reprenant la parole.

« Je me délecte d'avance du jour où elle découvrira la vérité à votre sujet, tous ses mensonges toute cette manipulation, je me demande si elle vous le pardonnera un jour. »

« ... Pourquoi ? »

Pourquoi ? Fallait-il qu'il lui demande ça ? Il ne comprenait pas . Après tout ce qu'il avait fait il ne comprenait pas que chaque action appelait une réaction ? Joleen était sa réaction à l'action au sein du cercle. Elle était là pour le tourmenter. Aliana était devenue importante pour lui et bien soit, la démone s'en accommodait elle la lui prendrait. Pour sa mise en garde, Joleen perchait sur ses talons aiguilles, se pencha son visage à quelques centimètres de celui de Tobias, mais toujours assez loin de lui. Conservant cette distance de sécurité.

« Parce que vous allez la perdre Tobias. Parce que je vais vous l'arracher. Parce que vous l'aimez et que vous la trompez. Parce que votre coeur est sec et qu'il vous a suffi de la rencontrer pour le comprendre. »

Joleen voulait le punir d'avoir aussi effrontément profiter de la faiblesse d'Aliana. La démone savait que la chasseuse d'ombre retiendrait la leçon et qu'en la prévenant elle prendrait une place de choix dans sa vie. Le premier plan, Joleen pourrait la modeler à sa façon en faire une arme mortelle dont plus personne ne se moquerait. Tout comme Joleen l'avait été, moquée avant d'être enviée crainte et respectée.

« Parce que l'espoir est une arme puissante mais tellement, tellement fragile, qu'après cette entrevue il ne vous restera plus rien. Je vais vous laisser la vie sauve, soyez en certain. Mais c'est la seule chose que vous garderez. »

Joleen n'avait pas besoin de pouvoir réellement offensif pour faire du mal aux gens. La démone était une stratège hors pair. Elle savait taper où se faisait mal en utilisant son cerveau et sa voix. À la fin de sa phrase la démone afficha un petit sourire satisfait avant de prendre une nouvelle fois la parole.

« Une petite chose avant que j'oublie monsieur Branwell, vous devez avoir un de ces horribles tatouages rouges que tous les fidèles de Valentin arborent, où se trouvent la vôtre ? »

Aliana refuserait de la croire sans preuve, Joleen voulait mettre toutes les chances de son côté. Elle n'avait qu'à faire naître le doute dans son esprit. C'était quelque chose d'immortel une idée, mais de tellement puissant. Et c'était tout ce dont elle avait besoin. Un doute et quelques faits sûrs qu'Aliana pourrait facilement vérifier.

:copyright: CRIMSON DAY


Testing me is a very bad idea.
What the world is out there isn’t what you see on TV. It’s much worse. And it changes you. Either into one of them or a lot less than the person you were.
Revenir en haut Aller en bas
Joleen Stuart
The Triad
Joleen Stuart
We both want the same thing BruisedLeafyHart-small
› Points : 235
› Localisation : Une maison dans le quartier chic de Nob Hill sinon derrière son objectif
› Métier : Photographe
› Avatar : Katie Mcgrath
Mar 10 Sep - 21:13

feat. Tobias & Joleen

We both want the same thing

Il l’entendit rire jaune, et aurait préféré la faire taire. Parce que quelque part, il nourrissait de grands espoirs en Aliana. Au départ, elle était cette mission qu’il comptait remplir, et puis… Et puis un peu plus à présent, vu ce qu’il venait d’admettre, à son grand désarroi.
Et il ne pouvait rien n’y faire, encore moins le nier. C’était un fait établi, et ses espoirs avaient changé de nature. Cette fois, ce qu’il voulait, c’était Aliana, mais pas pour Valentin.
Pour lui-même.
Pourtant, il restait persuadé que ça allait encore avec ses valeurs. Mais était-ce vrai ? Il n’en était plus si sûr.

De fait, elle semblait tellement se moquer de lui, cette démone, à l’aspect si suffisant.
Il avait bien envie de la faire taire, mais ne le pouvait pas. De fait, elle paru lui expliquer pourquoi. Du moins sans comprendre peut être le sens de son pourquoi.
Elle lui expliqua avec des mots perçants.
Des phrases qu’il ne voulait pas croire. Son cœur était peut-être sec. Ayant perdu Charlie, il n’avait plus aucune raison d’apprécier à nouveau.
Il n’avait jamais été bon à ça, aimer les gens. Et la seule fois où il l’avait fait, cela l’avait perdu.
Il appréciait peut être Aliana, et peut-être lui mentait-il, mais… Il ne pouvait décemment pas encore lui dire la vérité, il n’était pas sûr qu’elle le prenne bien.

Elle insista, elle enfonçait le clou, et Tobias grimaçait, parce qu’il rêvait de lui enfoncer quelque chose dans le cœur, la moindre chose qui passait dans ses mains. Mais il ne pouvait pas, et les phrases qu’elle récitait lui semblait presque comme des vérités.
Etait-ce grâce à son pouvoir de suggestion ? Peut-être bien.
Sûrement.
Cela avait un côté effrayant pour lui, qui n’avait rien demandé à personne. Il plissa des yeux, et la fixa, ses yeux encore bleuté par le pouvoir de la femme.

- L’espoir hm ?

Quel espoir. Celui qu’elle rejoigne le Cercle ? Il y croyait encore. Il se disait que cela pouvait arriver. Il voulait y croire au fond de lui-même.

- Je le garderais.

Il lui fit un regard de défi, même si au fond de lui quelque chose doutait. Etait-ce parce que la femme appuyait là où il fallait, ou autre chose ?
Il ne voulait pas savoir.
Elle l’interrogea sur son tatouage, mais semblait signifier cela comme une dernière chose. Elle lui demanda pour son tatouage du Cercle, et il grimaça.

Encore une fois, Tobias n’essaya pas de résister.
Il avait comprit que cela ne lui faisait que du mal, et il n’en avait aucune envie.
Même s’il n’aimait pas à avouer cela. Allait-il devoir expliquer à Valentin qu’il avait dû tout révéler sans pouvoir se plaindre une seule seconde ?

Il n’en avait aucune envie.
Mais sa bouche parla avant qu’il ne réfléchisse.

- Sur ma cuisse gauche.

A un endroit difficile à voir, qu’il soit torse nu ou juste en short. A un endroit, où il savait ainsi que personne n’irait regarder, et lui reprocher quelque chose.
Sa cuisse gauche, donc. Il la masquait même plus encore, histoire d’éviter d’avoir des problèmes.

Il se permit tout de même une petite remarque :

- Un jour, je te retrouverais, et je te tuerais. Peu importe qui tu es, ou ce que tu veux à Aliana.

C’était comme une promesse, une envie forte. Il était décidé, il n’allait pas se laisser faire comme ça.
Parce que Tobias ne supportait pas cette situation. Parce que quelque part, il avait besoin d’imposer sa fierté, ses valeurs, ses envies.
Il était hors de question qu’il se laisse écraser de pareille façon.
Il la retrouverait, et cette fois, il gagnerait.
C’était comme une promesse pour lui-même. Peut-être parce que ce jour précis, il venait de perdre lamentablement, en révélant trop de choses.
Revenir en haut Aller en bas
Tobias E. Branwell
Cercle Member
Tobias E. Branwell
We both want the same thing 1559243590-tobias-7
› Points : 480
› Métier : Armurier à l'institut de San Francisco
› Avatar : Jeremy Renner
Mar 10 Sep - 23:55
We both want the same thingTobias et Joleen« L’espoir hm ? »

Tobias avait à peine réagi et pourtant Joleen savait très bien qu'elle le piquait au vif petit à petit. La démone ne faisait pas ça pour elle, enfin par exactement. Aliana ne pouvait pas se douter de la trahison. Quelqu'un devait la protéger et la démone s'était attribuer ce rôle sans rien demander à quiconque. Personne ne l'avait fait pour elle c'était également une vengeance par procuration.

« Je le garderais. »

Joleen éclata d'un rire franc comme si on venait de lui faire la blague du siècle. Elle n'était pas connue pour son sens de l'humour. La démone ne riait d'ailleurs qu'en de rares occasions. Cette fois-ci, c'était drôle aux dépens du chasseur d'ombre qui croyait à ses propres mots.

« C'est que vous en êtes persuadé comme c'est charmant ou à vomir j'hésite encore. »

La démone était tentée de le convaincre qu'Aliana serait la seule mais elle avait l'impression que c'était déjà le cas. Un beau gâchis se déroulait sous ses yeux. Ce n'était pas son problème, Aliana était bien trop sensible pour jouer à ce jeu-là. Joleen en était persuadée la chasseuse avait besoin d'elle. La démone avait cependant besoin de preuves, sa rune d'apartenance au cercle en était une.

« Sur ma cuisse gauche. »

« Charmant. J'en conclus que rien de charnel ne s'est produit entre vous. Vous me facilitez la tâche monsieur Branwell. Ca en est presque vexant. »

Au moins il s'était conduit en gentleman sur ce point-là, ça convenait encore plus à la démone. Sa suggestion serait d'autant plus effective puisque le lien était fragile. Elle n'aurait besoin que de l'effriter à certains endroits, et l'esprit d'Aliana ferait le reste. Comme un insecte pris dans une toile d'araignée.

« Aliana va vous rejeter et je serais là pour ramasser les morceaux. Et un jour elle vous le fera payer »

Ces quelques mots étaient plus pour elle que pour le chasseur. La démone était ravie de l'effet qu'elle provoquait se comportant en véritable chien de garde. Aliana avait de la chance de l'avoir. Joleen en était persuadée. Elle ne pouvait pas la protéger de tout et n'importe quoi, mais cette menace là devait être évitée à tout prix.

« Un jour, je te retrouverais, et je te tuerais. Peu importe qui tu es, ou ce que tu veux à Aliana. »

Tuer un bouclier, décidément Joleen le trouvait très drôle. Mais Joleen saisit une ironie bien étrange. Aliana et elle était destinée à devenir proche, surtout après ses révélations. La chasseuse aurait la démone en haute estime ce qui la rendrait intouchable pour certains et surtout envers Tobias.

« Vous tueriez une amie d'Aliana, elle ne vous le pardonnera jamais soyez en certains. Vous vous pensez réellement meilleur que moi ? Vous faites un bel hypocrite ! Vous le pourfendeur de dragons. Vous vous retrouvez à baby-sitter l'un d'entre eux. »

Joleen faisait les cent pas devant lui, son plan prenait de plus en plus forme. À tel point que la démone pouvait se projeter désormais. Comme une vision qui devenait de plus en plus claire à mesure qu'elle obtenait les informations qui lui manquaient pour réaliser cet exploit. Elle allait lui voler son bien le plus précieux sans rien faire.

«  Bien sûr que non je ne vais pas vous tuer. Je vais plutôt laissez l'honneur à Aliana piétinez ce coeur sec qui est le vôtre. Après tout ce qu'elle a subi, elle le mérite bien. Vous serez le premier d'une longue liste. »

Joleen était douée pour ça, secouait les différents éléments jusqu'à ce que quelque chose remonte à la surface. Peut-être que si on l'avait aimé un peu plus, utiliser et manipuler un peu moins. La démone s'en serait sortie différemment. Ou alors elle se serait fait bouffer par le reste des démons qui n'attendait que ça.

« Contrairement à vous je ne lui mens pas, je ne la manipule pas je ne veux que son bien. Je ne peux pas en dire autant de l'Enclave ni de Valentin. Je suis sa meilleure option. Admettez le. Alors en attendant ce jour hypothétique où vous parviendrez à me faire la peau, je vais vous compliquer la tâche monsieur Branwell. »

Elle n'avait fait qu'évoquer des vérités à ce Tobias Branwell. Joleen ne l'avait absolument pas manipulé, elle l'avait poussé à dire la vérité. C'était ce que la démone faisait de mieux et elle ne pensait pas que cette expérience marcherait aussi bien sur le chasseur. Lui si réticent jusqu'à ce que Joleen trouve les bons mots, la bonne motivation.

« Vous allez vous souvenir de notre entrevue. De tout ce que je vous ai dit, mais il y a certaines choses que vous allez oublier. Comme mon visage, le son de ma voix et mes maigres révélations sur mon passé. Vous vous souviendrez de la menace cependant. Vous ne direz rien de cet entrevu à Valentin. »

:copyright: CRIMSON DAY


Testing me is a very bad idea.
What the world is out there isn’t what you see on TV. It’s much worse. And it changes you. Either into one of them or a lot less than the person you were.
Revenir en haut Aller en bas
Joleen Stuart
The Triad
Joleen Stuart
We both want the same thing BruisedLeafyHart-small
› Points : 235
› Localisation : Une maison dans le quartier chic de Nob Hill sinon derrière son objectif
› Métier : Photographe
› Avatar : Katie Mcgrath
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
Sauter vers: