Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ne nous quittons pas, ne nous quittons jamais. - Jake

 :: Residences :: Appartements :: Nob Hill
Mer 3 Juil - 20:59

Ne nous quittons pas, ne nous quittons jamais.

feat Chase & Jake

J’avais tué, aujourd’hui. Mon contrat avait été rempli, et je n’avais toujours rien ressenti. C’était étrange, parce que si je ne ressentais rien quand je tuais, il y avait des moments, où mes émotions faisaient des choses.
Je les découvrais.

Je savais qu’aujourd’hui, j’allais probablement encore découvrir des choses que je ne comprendrais pas forcément au premier abord. Parce que j’allais rendre visite à Jackson. C’était juste un moment, entre nous deux, chez lui. Il m’avait invité. Je crois qu’il voulait me dire quelque chose. Je me demandais ce que c’était. Jackson s’exprimait tellement beaucoup, quand moi je ne disais pas grand-chose. Mais j’aimais bien lui parler. J’avais l’impression d’avoir tellement de mots dans la bouche, quand j’étais avec lui. J’étais plus bavard qu’à l’accoutumée, quand j’étais avec lui.

J’avais changé de vêtements, parce que le meurtre que j’avais commis m’avait tâché. Et Jackson pouvait savoir ma nature, qu’il ne devait pas savoir ce que je faisais.
J’avais coiffé mes cheveux aussi. Dernièrement, j’avais essayé de lire des magazines, parce que je me suis dit que ça pourrait être intéressant. Cela disait que si un garçon était bien coiffé, il plairait à l’être aimé. Et je crois que j’aimais Jackson.
Non, j’en étais sûr.
Je l’aimais.

Je fis un sourire dans le miroir, parce que j’étais content, j’étais sûr que Jackson allait me trouver joli ou que ça allait lui plaire. C’est tout ce que je voulais. Je finis par quitter mon lieu et arrivait chez lui. Je sonnais, et attendis.
Quand il ouvrit la porte, je me sentis sourire encore.
Je souriais beaucoup en sa présence, mais j’étais heureux de le voir.

- Bonjour Jackson.

Je savais qu’un jour, il m’avait demandé de l’appeler Jake, mais je n’aimais pas le concept de surnom, je ne comprenais pas l’intérêt. Jackson c’était son nom, non ?

- Je suis venu comme tu m’as demandé.

Je me penchais vers lui, et alla l’embrasser. J’avais découvert ce geste, à ses côtés. Et je l’aimais beaucoup. C’était chaud. Quelque chose de bien. J’aimais ses lèvres, j’aimais les toucher. C’est pour ça aussi que je ne lui avais pas dit pour sa petite amie en vie. Je ne voulais pas qu’il nos lèvres ne se touchent plus. Cela aurait été idiot.

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas
Chase Huffman
Ne nous quittons pas, ne nous quittons jamais. - Jake 1566582419-chase-2
› Points : 210
› Avatar : Sebastian Stan
Lun 8 Juil - 18:43

Ne nous quittons pas, ne nous quittons jamais.
Tes dernières rencontres avaient été plus qu'explosives, tout d'abord dans ce club avec cette jeune femme dont le physique te faisait penser à un ange, Aliana qui devait t'aider à te contrôler et qui avait épargné ta vie au passage. Puis tu avais rencontré ce sorcier Chaz. Celui dont tu avais des visions depuis plusieurs mois. Si tu pensais à un sort qu'il aurait pu te lancer ce n'était pas le cas. Tu l'avais croisé et suivis jusque dans une crypte avant de l'attaquer et ça encore ce n'était rien face aux révélations qu'il t'avait faite. Le pouvoir des trois, tu savais ce que c'était, enfin pas exactement tu avais juste une idée de ce que s'était réellement. Un trio de sorcières ou de sorciers qui combattaient les forces du mal et qui étaient plus puissants ensemble. Tu essayais de te faire à l'idée mais tu n'arrivais pas à croire qu'un type comme toi mi-sorcier mi être des ténèbres avait réellement ta place dans un tel trio. Pourtant c'était quelque chose qui te faisait envie, tu avais tellement perdu jusque-là. Nikolina, tu aurais pu tuer cet être de lumière qui venait pour toi mais c'était trop tard. Parfois dans tes nuits agitées tu te réveillais en sueur en ayant l'impression de toujours avoir son sang sur les mains. Tu n'avais pas voulu tourner la page, pas tout de suite. Tu avais multiplié les conquêtes d'une nuit, disparaissant avant les premières lueurs du jour. Ça faisait deux ans ce mois-ci, deux ans que tu avais tenu la moindre personne à l'écart jusqu'à ce que tu rencontres Chase. Une créature et un homme des plus fascinants, la situation avait évolué et tu avais arrêté tes coucheries quand tu avais commencé à te confier à Chase. Pour l'instant tu ne mettais pas d'étiquettes sur cette relation craignant le retour de cette créature qui t'avait pris Nikolina. Ta petite enquête avançait tu avais réussi à lier d'autres meurtres du même type mais l'identité de cette personne était encore inconnue. Tu continuais tes recherches assis en tailleur sur ton lit, face à ton ordinateur. C'est l'odeur de brûlé qui parvient à te faire sortir de tes pensées. Tu sautas de ton lit pour courir vers ton four et ouvrir la porte de ce dernier, le repas que tu avais essayé de faire n'était plus qu'un tas de charbon. " Merde ! " Tu te décidas à ouvrir la fenêtre de ta cuisine pour chasser la mauvaise odeur quand la sonnette de la porte se déclencha. Tu quittas la cuisine et ton désastre culinaire pour ouvrir la porte. Chase était souriant et tu t'écartas de la porte pour l'invité à entrer. " Bonjour Jackson. " Chase était la seule personne qui t'appelait Jackson, tu n'aimais pas ce nom et tu insistais pour que les gens t'appellent Jake. Tu l'avais dit à Chase mais ce dernier n'avait pas arrêté de t'appeler par ton prénom. Tu avais donc choisi de t'y habituer, seule ta famille te nommait ainsi et ce n'était pas comme si tu les voyais beaucoup. " Bonjour a toi aussi Chase. " On resta quelques instants sur le pas de la porte, tu te surprenais à te sentir plus léger en sa présence. Tu en avais besoin. C'est ça tu avais besoin de lui. " Je suis venu comme tu m’as demandé. " Il se pencha et t'embrassa alors que tu affichais un grand sourire. " Je t'en prie entre. " Tu t'écartas pour de bon de la porte avant de voir l'état de mon appartement. " Ne fais pas attention au désordre, ta journée ? " Par désordre tu aurais dû dire bordel. Tu étais bordélique c'était un fait mais ce n'était pas de ça dont tu voulais lui parler. " Je te sers quelque chose ? " Tu ne savais pas par où commencer. Alors tu décidas de balancer comment ça venait. " J'ai cramé notre repas j'espère que tu n'as rien contre les pizzas. À commander bien sûr j'ai pas envie de devoir me trouver un nouvel appart en urgence. " C'était tout toi, tu te retrouvais sans savoir comment aborder un sujet alors tu te lâchais enfin tu laissais les mots franchir tes lèvres. " Je suis sorti ya quelque temps de ça et j'ai perdu le contrôle." Pour une entrée en matière ce n'était pas vraiment la meilleure façon d'annoncer les choses. " J'ai manqué de me faire tuer, j'ai attaqué un pauvre gars dans une crypte, celle de sa famille je crois. " Tu grimaças en repensant à cette rencontre et à la colère que tu avais ressentie " D'après ce type je fais partie du pouvoir des trois. " C'était la seule nouvelle que tu aurais aimée lui dire au lieu de l’inonder d'informations peu intéressantes sur ta petite vie de sorcier. " Ma dernière cliente est chiante je n'ai qu'une envie c'est que ce contrat se finisse vite. " Tu quittas la pièce soudainement pour rejoindre ta cuisine pour attraper deux verres, puis tu reviens sur tes pas. " Ça commence à faire beaucoup d'informations. "     
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




So the castle that we've built won't cave
Sleep on me, feel the rhythm in my chest, just breathe I will stay so the lantern in your heart won't fade The secrets you tell me I'll take to my grave There's bones in my closet, but you hang stuff anyway
Revenir en haut Aller en bas
Jake S. Stormbringer
Ne nous quittons pas, ne nous quittons jamais. - Jake Tumblr_inline_mlmrwt65gu1qz4rgp
› Points : 135
› Localisation : San Francisco.
› Métier : Garde du corps.
› Avatar : Chris Evans.
Sam 13 Juil - 15:20

Ne nous quittons pas, ne nous quittons jamais.

feat Chase & Jake

Etait ce parce que je ne donnais pas de surnom à Jackson, qu'il ne m'en donnait pas non plus ? Peut-être. J'avais déjà réfléchi là dessus, à un moment. Quand je l'embrassais, je le vis sourire, et je pense, que j'en étais heureux. Heureux de nous savoir heureux, et peu importe les répétitions. Je laissais mon corps entrer dans l'endroit, et entendit le sorcier me dire de ne pas faire attention au désordre. Je savais que j'étais quelqu'un d'assez organisé, et que mon lieu de repos était toujours très bien rangé, mais je savais que pour certaines personnes c'était différent. C'était un peu le désordre, oui, mais ce n'était pas important. J'entendis Jackson me demander pour ma journée, alors que j'observais toujours le désordre.

- Elle avance.

Je savais que souvent, la meilleure réponse était différente, qu'on devait dire quelque chose du genre "ça se passe bien" "j'ai fait ça aujourd'hui". Mais aujourd'hui, je n'avais rien fait d'autre qu'un meurtre, et je n'étais vraiment pas sûr que Jackson soit heureux d'apprendre ça. Alors j'avais répondu de façon évasive, alors qu'il continuait de parler. Je savais que Jackson parlait beaucoup. Avant de le rencontrer, je parlais beaucoup moins, mais en sa présence si, je disais beaucoup de choses.

J'eus un petit sourire quand je l'entendis parler du repas. Je ne compris pas pourquoi il parlait d'avoir un nouvel appartement si on ne commandait pas les pizzas. Mais il y avait des choses que je ne comprenait pas forcément. J'observais Jackson et hochais la tête :

- Les pizzas, cela me va. Il faut faire attention au temps du four...Tu pensais à mon arrivée ? Et je vais bien, je n'ai pas soif.

Dernièrement, j'avais lu un livre, qui expliquait que quand on était amoureux, on pensait juste à la personne, et on faisait n'importe quoi. Je n'étais pas sûr que Jackson fut amoureux de moi, mais moi je l'étais, et...Oui, parfois, je me trompais dans mes actions, parce que je pensais à lui. Et puis, j'avais envie d'être un peu sarcastique. C'était une chose que j'aimais bien, et que j'avais apprécié apprendre à faire. Enfin, je n'étais pas sûr que ce fut du sarcasme, cela ressemblait plus à une "plaisanterie", une taquinerie, quelque chose du genre.

Alors que je le regardais, il ne me répondit pas exactement à ma question, mais parla du fait qu'il avait perdu le contrôle. Je perdit mon sourire. Je savais ce que cela signifiait. Jackson avait parfois du mal avec qui il était, ce qu'il était, ce qu'il pouvait faire. J'attendais plus d'informations, et il m'en donna. Il me parla de manquer de s'être fait tuer, et je sentis mon regard devenir froid. Je pensais à la personne qui aurait pu le tuer, ou à la chose. Si Jackson était mort, ce type dans sa crypte, je l'aurais tué.

J'étais un mercenaire, donc je ne tuais que quand on me demandais, mais là... Cela aurait été différent.
Mais là, Jackson enchaîna sur le même type, donnant une information qui me surpris. Je savais ce que c'était le pouvoir des trois. C'était un pouvoir très puissant entre sorciers. Je fixais Jackson.Je n'aurais jamais pensé qu'il en faisait partie...Mais si c'était le cas, j'imaginais déjà ce que cela impliquait. Des démons pourraient m'embaucher pour me demander de le tuer. Mais jamais je ne ferais ça. Jamais.
Il enchaîna sur autre chose. Jackson aimait bien faire ça : partir dans pleins d'informations. Mais j'arrivais à le suivre je crois.

- ...Oui, ça fait beaucoup d'informations, mais je comprends mieux pourquoi tu m'as demandé de venir.

Je m'approchais de lui, et prit le verre qu'il me donnait, m'ayant quand même servi quelque chose. Je bu et fis :

- Tu as beaucoup de choses à me dire. Pourquoi tu étais dans cette crypte ? Comment tu as perdu le contrôle ? ...Et tu penses vraiment qu'il...Disait la vérité ?

J'espérais pouvoir correctement poser toutes les questions. J'avais envie de savoir, je voulais comprendre ce qui lui était arrivé. Je réfléchissais à ce que je pourrais faire pour montrer mon soutien, et fini par poser ma main sur son épaule :

- Le contrat, se fini quand ? Tu veux qu'on commande les pizzas et après on parle ? Je crois que ça serait mieux comme ordre... Je n'aime pas les pizzas à base tomate.

Mais je crois qu'il valait mieux voir ce qui était disponible avant de dire ça. Mais j'essayais de parler autant que Jackson. Peut être que ça lui ferait plaisir, et peut être que ça l'aiderait. Je pensais à l'aider, parce qu'il avait tellement d'informations à me dire, que j’avais l'impression que s'il voulait me dire tout ça, tout ce qui lui arrivait, c'est qu'il cherchait quelque chose, comme du réconfort. Et moi, je voulais le réconforter, s'il fallait. J'aimais bien qu'il se confie à moi.

J'étais censé aimer ça pour le manipuler, mais ça faisait longtemps que je ne faisais plus attention à ça, parce que je l'aimais. Je voulais juste...Qu'il évite de revoir cette fille. Mais finalement, ce n'était pas pour me dire qu'il l'avait revu, qu'il m'avait amené chez lui.

KoalaVolant


You're the reason of my smile

Il était… Il était comme ma roue de secours. Je n’avais jamais envisagé que quiconque puisse se pointer et mettre ça en péril. Sinon, bien sûr, j’aurais levé la patte et fait pipi partout sur lui.

Revenir en haut Aller en bas
Chase Huffman
Ne nous quittons pas, ne nous quittons jamais. - Jake 1566582419-chase-2
› Points : 210
› Avatar : Sebastian Stan
Jeu 1 Aoû - 17:39

Ne nous quittons pas, ne nous quittons jamais.
Tu voulais savoir comment se passait la journée de Chase, par politesse mais aussi parce que tu t'intéressais réellement à ce qui pouvait arriver au phénix qui partageait ta vie depuis peu. " Elle avance. " Tu t'étais habitué à ses réponses qui au début te semblait étrange. Comme si le phénix vivait dans le même monde que toi mais communiquait via une fréquence différente. " Les pizzas, cela me va. Il faut faire attention au temps du four...Tu pensais à mon arrivée ? Et je vais bien, je n'ai pas soif. " Tu émis un léger sourire tout en continuant de faire mille et une choses dans l'appartement. " Je vais les commander, vu ma maladresse je serais capable de faire brûler l'appart ! " Ne pouvant te retenir tu lui racontais tout ce qui t'était arrivé dernièrement. Chase parlait peu et toi tu semblais être un intarissable bavard, à croire que le silence te faisait peur. "...Oui, ça fait beaucoup d'informations, mais je comprends mieux pourquoi tu m'as demandé de venir. " Malgré le fait que ton invité te précise qu'il n'avait pas soif, tu avais tout de même trouvé deux le moyen de lui en coller un entre les mains. " Tu as beaucoup de choses à me dire. Pourquoi tu étais dans cette crypte ? Comment tu as perdu le contrôle ? ...Et tu penses vraiment qu'il...Disait la vérité ? " Tu avançais vers le téléphone mural où tu avais coincé une pub pour un restaurant de plat à emporter qui faisait de très bonne pizza. Tu t'apprêtais à le donner à Chase quand tu te décidas enfin à lui répondre tout en conservant le papier entre tes mains." J'étais dans une crypte parce que je le suivais. J'arrêtais pas d'avoir ses visions de ce type et d'une autre personne. " Tu jetas un coup d'oeil peu discret à sa poubelle, tu savais qu'il te restait encore des bouteilles vides et des tubes de cachets vides eux aussi. Tu avais à peine eu le temps de t'en débarrasser avant que Chase n'arrive. " À tel point que je n'arrivais même plus à dormir. Alors quand je l'ai enfin croisé je n'allais pas le laisser me filer entre les doigts. " Tu étais persuadé qu'il ne mentait pas. Chaz t'avait tout déballé. Il s'était montré patient et compréhensif. Même quand il avait appris ta nature. " Il avait l'air aussi surpris que moi. Je n'ai pas l'impression qu'il m'ait menti. Depuis que je l'ai croisé je n'ai plus de migraine. " Tu eut un petit sourire, heureux de ne plus être l'esclave de ses migraines. Tu savais bien qu'elle reprendrait un jour ou l'autre mais tu préférais ne pas y penser et te concentrer sur autre chose. " La perte de contrôle c'était avant, dans une boîte de nuit. J'ai vu cette fille. Elle me faisait penser à un ange et j'ai... Je sais pas j'ai perdu le contrôle. " Tu repensais à cette soirée et à cette petite brune couverte de tatouage étrange qui t'avait mis au tapi en moins de deux. " Elle m'a dit qu'elle était une chasseuse d'ombres, tu savais que ça existait ? Enfin bref elle m'a mise une sacrée raclée. " Tu portais instinctivement une main à ton crâne, tu avais gardé une bosse pendant plusieurs jours, après l'affrontement. " Quelque chose était bizarre. J'ai regagné assez de contrôles pour me maîtriser et lui demander qu'elle me... Elle l'a pas fait. Elle a choisi de me laisser la vie sauve. " Tu voulais arrêter de souffrir et de causer tout ce chaos qui venait avec ta nature. Cette chasseuse d'ombre avait choisi une autre option. Tu soupiras avant de te laisser un peu de temps pour reprendre ton souffle et écouter ce que Chase avait à te dire. " Le contrat, se fini quand ? Tu veux qu'on commande les pizzas et après on parle . Je crois que ça serait mieux comme ordre... Je n'aime pas les pizzas à base tomate. " Tu enregistrais cette information quelque part. Ça pourrait toujours te servir puis tu en profitais pour terminer cul sec le verre que tu tenais de ta main libre." Un mois si tout se passe bien et oui on commande et on parle. Je me tais, je ne dis plus rien jusqu'à l'arrivée des pizzas." Tu mimais avec ton pouce et ton index une fermeture éclair que tu refermais sur tes lèvres. Tu savais qu'il y avait peu de chance pour que Chase comprenne ce geste puis tu te décidais enfin à lui donner la fiche qui contenait les pizzas. Et tu brisais le silence que tu avais instauré quelques minutes plus tôt. " Tiens choisi ce qui te fait plaisir, je te fais confiance. Et maintenant je me tais. Pour de vrai cette fois. "     
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr



Hors sujet : Je m'excuse je pensais avoir déjà répondu. Ne nous quittons pas, ne nous quittons jamais. - Jake 4021420466


So the castle that we've built won't cave
Sleep on me, feel the rhythm in my chest, just breathe I will stay so the lantern in your heart won't fade The secrets you tell me I'll take to my grave There's bones in my closet, but you hang stuff anyway
Revenir en haut Aller en bas
Jake S. Stormbringer
Ne nous quittons pas, ne nous quittons jamais. - Jake Tumblr_inline_mlmrwt65gu1qz4rgp
› Points : 135
› Localisation : San Francisco.
› Métier : Garde du corps.
› Avatar : Chris Evans.
Ven 2 Aoû - 19:25

Ne nous quittons pas, ne nous quittons jamais.

feat Chase & Jake

[Paaas de soucis xDDD]

Au final, Jackson parla de commander les pizzas. J'imaginais, que s'il n'avait pas envie de brûler son appartement parce qu'il les ratait encore une fois, c'était logique. Mais si jamais, je pouvais être là, parce que je contrôlais le feu après tout. Je l'arrêterais, et il n'y aurait pas de problème. Mais Jackson voulait commander, alors je n'allais pas dire non. Je lui exprimais mon ressenti vis-à-vis de tout ce qu'il me fournis comme information. Cela faisait beaucoup, et je trouvais ça étrange.
Quelque part, je sentais que ça, ça allait être un problème. Mais je ne savais pas vraiment expliquer pourquoi. Longtemps j'avais été maître de mes émotions, mais aujourd'hui, je n'y comprenais plus grand chose. Je devais apprendre chaque jour, comment tout cela fonctionnait. Et ça ne me dérangeait pas. C'était intéressant, et je crois que quelque part, j'étais content d'avoir pleins de choses à exprimer.

Je vis Jackson aller chercher quelque chose, et attendit, avant qu'il ne revienne, et finisse par me répondre. J'avais l'habitude de ça. Je savais qu'il lui arrivait parfois de vouloir tant en dire, qu'il s'arrêtait en pleine action. Mais j'aimais bien ce côté là chez lui. C'était quelque part, très agréable. Je fis un sourire, et l'écouta me décrire pourquoi il avait suivi cet inconnu. Parce qu'il en rêvait. Je fronçais les sourcils. Jackson était un sorcier, et je savais que ces capacités étaient donc parfois liés à des choses magiques de ce genre là.
Pourquoi rêvait-il de cet homme ? Tout cela devait avoir un sens, mais j'ignorais lequel.

Comme nous ne dormions pas toujours ensemble, je n'avais pas vu qu'il ne dormait pas tout le temps, et je continuais de froncer les sourcils, attentif aux informations qu'il me donnait. Tout ceci était encore plus étrange. J'eus un tout petit sourire quand Jackson expliqua qu'il n'avait pas pu juste laisser fuir cet inconnu de ses rêves, et je le comprenais. Quand j'avais besoin de quelque chose, quand je le voulais fort, je le poursuivais, quelque soit la chose. Comme par exemple une cible que je devais tuer.

- Tu avais des migraines ? fis-je, alors qu'il m'expliquait qu'il avait enfin donc pu parler à cette personne de ses rêves.

Je me rendais compte qu'il y avait des choses que je ne savais pas sur Jackson, et quelque part, je m'en sentais... Qu'est ce que c'était que cette émotion ? Ca picotait. Je crois que c'était ça le terme, mais ça n'était pas le nom de l'émotion. Je crois que j'étais triste. Triste, parce que je n'avais pas su qu'il allait mal, et je n'aimais pas ça.
Vraiment pas.

Mais Jackson continuait de parler. Il avait vraiment beaucoup de choses à me dire, ce qui ne me dérangeait pas. J'aimais bien l'écouter, voir ses lèvres bouger, entendre sa voix. Je l'aimais tout court, ça j'en étais sûr. Et tout ce qui lui était arrivé, me donnais l'impression que je ne l'avais pas vu depuis trop longtemps.
Il me parla de sa perte de contrôle, aussi, je sentis comme une douleur quand il parla que la fille était comme un ange. Parce que...Parce que les filles qu'on décrit comme des anges, c'est qu'on les aime non ? Mais les aimer d'amour... Ou qu'on les trouve beau...
Je fronçais les sourcils

- Comment ça, à un ange ? demandais-je avec un peu de colère, je crois, dans ma voix.

Mais Jackson poursuivit, et expliqua qu'elle était une chasseuse d'ombres. Je savais ce que c'était, j'en avais déjà croisé. Je hochais la tête, et l'entendit me parler du fait qu'elle l'avait....Je ne sais pas quoi. Mise une sacrée raclée ? Je fronçais un peu plus les sourcils quand je compris la phrase que Jackson n'avait pas fini, et attrapait ses mains. S'il lui avait demander de mourir je... Non. Je ne pourrais pas. Je ne voulais pas. Quelque part au fond de moi, je savais que ça me consumerais immédiatement.

- Elle a eu raison, lâchais-je avec détermination.

Je remerciais presque cette inconnue. Je ne savais pas qui elle était, mais si elle avait laissée en vie Jackson, je la remerciais.
Enfin, alors que je posais d'autres questions, du moins, que je parlais aussi de la commande de pizzas, Jackson me promis de se taire, en me parlant du temps de contrat, que je retins, pour y réfléchir.
Je fit un sourire :

- Tu peux parler, ça ne me dérange pas.

Je ne parlais pas beaucoup moi.
Mais j'aimais vraiment écouter Jackson. Je pris ce qu'il me tendis, et lu rapidement. Je levais les yeux vers lui :

- Je pense que je vais prendre une pizza nordique. On peux discuter après que tu aies commandé. Je crois que... Je crois que j'ai aussi des choses à dire.

Parce que soudain je prenais conscience de plusieurs faits : d'abord, j'avais raté trop de chose dans la vie de Jackson, et quelque part, je sentais que je n'aimais pas ça. Je savais qu'il avait le droit de vivre sa vie, sinon ça ne serait pas logique, mais c'était des choses importantes, dont une qui aurait pu le tuer. Ensuite, il avait failli mourir.
Je ne savais pas pourquoi mais au fond de moi, tout s'accélérait, très vite. C'était comme s'il m'échappait, comme si j'allais le perdre, et je ne voulais pas.
Pas maintenant.
Pas alors que...Qu'il m'offrait tellement de choses, pas alors que j'avais l'impression de revivre à ses côtés.
Je le laissais commander, et m'installa là où nous pourrions probablement manger. Je le regardais :

- Jackson, je ne suis pas bon à tout ça, tout ce qui est parler et encore moins, parler des émotions, mais... Je ne veux pas que tu meurs, d'accord ? C'est une chose dont je suis sûr. Je ne sais pas pourquoi tu n'as pas voulu qu'elle te laisses la vie sauve, la chasseuse. Mais moi, je veux que tu vives.
Je devais au moins le dire.

- Maintenant, tu peux finir tout ce que tu as à me dire.

KoalaVolant


You're the reason of my smile

Il était… Il était comme ma roue de secours. Je n’avais jamais envisagé que quiconque puisse se pointer et mettre ça en péril. Sinon, bien sûr, j’aurais levé la patte et fait pipi partout sur lui.

Revenir en haut Aller en bas
Chase Huffman
Ne nous quittons pas, ne nous quittons jamais. - Jake 1566582419-chase-2
› Points : 210
› Avatar : Sebastian Stan
Mer 21 Aoû - 15:19

Ne nous quittons pas, ne nous quittons jamais.
Tu avais souvent peur de l'ennuyer avec tout ton blabla. Pas sur le moment mais après tu te sentais mal en te demandant si tu n'avais pas trop monopolisé l'attention. Tu ne pouvais pas t'en empêcher cependant. Tu avais tout essayé pour te freiner, tourner ta langue plusieurs fois dans ta bouche, user d'un élastique autour de ton poignet pour calmer ton bavardage incessant. Rien n'avait fonctionné. Sauf dans ton travail, seul moment où tu parvenais à faire abstraction de tout pour te concentrer sur ta mission. Et même là tu pouvais te montrer bavard avec tes clients. Sinon tu discutais avec le chauffeur qui finissait par souffler parce que trop d'informations d'un coup aussi banales soit t'elle ça gonflait tout le monde. "Tu avais des migraines ?" Tu relevais les yeux vers Chase avant de repartir de plus belle. "Oh oui ça m'arrivait beaucoup quand j'étais enfant avant que je ne mette à découvrir ce don de prémonition." Ta pharmacie débordait de cachet te permettant d'éviter ses fichus migraine mais tu choisis cependant de taire le fait que tu les prenais avec de l'alcool dernièrement quand la crise était trop forte. Puis tu enchaînas pour lui parler de cette altercation avec une jeune femme qui pour toi ressemblait à un ange. "Comment ça, à un ange ?" Tu relevas le changement de ton dans la voix de Chase, tu pourrais te taire mais ça ne ferait qu'accentuer le problème. Alors tu continuas tranquillement à dire tout ce qui te passait par la tête. "C'est l'impression que j'en ai eu. Peut-être que c'est à cause des visions que j'ai eu cette impression." Tu poursuivis ton récit jusqu'à lui avouer que tu avais demandé à cette femme de t'éliminer. Chose qu'elle avait refusé de faire. Chase attrapa tes mains et tu les serras dans les tiennes sans réfléchir comme un automatisme. "Elle a eu raison." Tu n'étais pas certain de ça. L'esprit de Chase était biaisé par votre relation. Il ne tenait pas à toi et n'allait pas te souhaiter le moindre mal. C'était réciproque. Mais ta nature elle t'avait toujours plus ou moins poser problème. Tu n'avais pas une hybridation des plus classiques, moitié sorcier moitié être des ténèbres ce n'était pas un mariage que l'on voyait souvent. C'était moins pire que les semi-démons. Tu n'osais pas imaginer ce que Chaz devait penser de lui. Pour en revenir à la situation tu tentas une nouvelle fois de te taire avant que Chase ne te réconforte. "Tu peux parler, ça ne me dérange pas. " Il ne t'en fallait pas plus pour sourire et tu choisis cependant de repousser cette diarée verbale au moins le temps de choisir une pizza décente. "Je pense que je vais prendre une pizza nordique. On peut discuter après que tu aies commandé. Je crois que... Je crois que j'ai aussi des choses à dire." Tu hochas la tête avant d'attraper le combiné du téléphone, tu tombas sur une personne très sympathique et tu commandas la pizza nordique de Chase et tu optas pour une pizza royale avec un supplément d'emmental. Aussitôt la conversation terminée tu raccrochas pour te concentrer de nouveau sur Chase. "Jackson, je ne suis pas bon à tout ça, tout ce qui est parler et encore moins, parler des émotions, mais... Je ne veux pas que tu meures, d'accord . C'est une chose dont je suis sûr. Je ne sais pas pourquoi tu n'as pas voulu qu'elle te laisses la vie sauve, la chasseuse. Mais moi, je veux que tu vives." Tu observais avec attention l'homme à tes côtés. Tu n'appréciais pas ce que tu étais, mais ce mal-être pouvait le blesser lui et c'était la dernière chose que tu voulais, le perdre. Tu avais déjà perdu la personne que tu aimais et tu étais réticent à l'idée de t'engager de nouveau. De peur que cette silhouette ne revienne te hanter et te prendre de nouveau la personne que tu aimais. Alors tu te contentas de poser ta main sur son épaule et de la serrer légèrement sous tes doigts. "Maintenant, tu peux finir tout ce que tu as à me dire. " Tu n'avais pas besoin de te l'entendre dire deux fois pour repartir de plus belle. Seulement cette fois-ci les mots semblaient se perdre dans ta gorge et tu soupiras avant de prendre une gorgée d'eau, voulant te donner un peu de courage. "J'avais quelqu'un. Avant quand je vivais en Bulgarie. Elle m'a empêché de devenir ce que je ne voulais pas être. Lutter contre ma nature." Tu n'aimais pas évoquer cette partie-là de ton passé. Tu ne le faisais pas d'ailleurs mais Chase, il méritait de savoir d'où provenait tout ce mal-être. Lui assurer quelque part que ce n'était pas sa faute. "On n'était pas heureux et je ne me posais pas la moindre question. Puis tout à changer. Une créature a surgi de l'ombre et me la prit." Tu n'avais jamais sû avec précision que cet être était. Il y avait tant de créatures surnaturelles que tu t'y perdais parfois. " J'ai toujours été persuadé qu'il était là pour moi et non pour elle. Elle n'était qu'une humaine et j'étais... Je suis toujours cette hybridation que les fondateurs détestent tant." Tu continuas jusqu'à ce que ta voix ne se coupe, mais si Chase n'avait pas besoin de l'entendre, tu avais besoin de le dire. "J'ai failli tuer mon être de lumière avant de la renvoyer. Elle était arrivée trop tard enfin bref, je n'étais pas au meilleur de moi-même." Pourtant tu ne le regrettais pas et tu savais pertinemment que cette colère et cette haine que tu avais ressentie devaient retomber sur quelqu'un. Si ce n'était sur toi c'était ce pauvre être de lumière tardive que ta nature te poussait à détester de base. " Quand je t'ai rencontré et encore maintenant je crains que ce bonheur que tu m'apportes ne me soit enlevé de la même manière. Que cet être revienne et t'enlève. Je ne suis pas certain que je pourrais supporter ça une seconde fois." Tu t'acharnais à poursuivre, craignant que si les mots ne sortaient pas maintenant il ne le ferait jamais. " Tout ça pour te dire que je tiens à toi également et que ma vie serait beaucoup plus triste si tu n'en faisais pas partie." Sans Chase tu n'aurais probablement jamais accepté de faire partie du pouvoir des trois. Tu aurais erré et commis des actes atroces jusqu'à ce qu'on t'élimine. Tu aurais retrouvé cet ange et tu l'aurais provoqué pour qu'elle te détruise une bonne fois pour toutes. " Sur une note plus positive. Je pense que je vais accepter. Accepter de faire partie du pouvoir des trois." Tu avais pris le temps de la réflexion quelques jours à peser le pour et le contre. Tu n'avais rien à mettre dans la case contre ce qui t'avait grandement étonné d'ailleurs. "Trois hybrides s'est peut-être un signe. Peut-être que nos natures seront complémentaires." Que l'on te reconnaîtrait et tous les autres à leur juste valeur. " Je ne veux pas que Nikolina soit morte en vainque et je ne veux pas mourir en vainc."   
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr




So the castle that we've built won't cave
Sleep on me, feel the rhythm in my chest, just breathe I will stay so the lantern in your heart won't fade The secrets you tell me I'll take to my grave There's bones in my closet, but you hang stuff anyway
Revenir en haut Aller en bas
Jake S. Stormbringer
Ne nous quittons pas, ne nous quittons jamais. - Jake Tumblr_inline_mlmrwt65gu1qz4rgp
› Points : 135
› Localisation : San Francisco.
› Métier : Garde du corps.
› Avatar : Chris Evans.
Ven 23 Aoû - 19:29
J’aimais l’écouter. Quoiqu’il dise sur sa façon de parler beaucoup, j’aimais tout. Quand il parlait. En fait, il recommença à me parler, à répondre, mais je l’écoutais. Parce que l’idée qu’il ait des migraines, ce n’était pas quelque chose de positif.
Il m’expliqua que cela lui arrivait souvent avant son pouvoir de prémonition. Je fronçais les sourcils, mais imaginais que ça pouvait arriver. Par exemple, quand j’étais petit, dans cette vie en tout cas, je me brûlais tout le temps avec le feu que je ne maîtrisais pas.
Je pouvais comprendre, même si ça ne devait pas être agréable pour lui. Je réfléchissais si je pouvais l’aider, mais je savais tuer : pas soigner. Sauf mes blessures, qui n’avaient rien de maux physiques apparus non sans blessures.

Alors qu’il avait comparé une fille à un ange, et que j’avais ressenti quelque chose de fort, il m’expliqua que c’était une impression. Je le cru, mais je sentis au fond de moi que j’avais un doute.
Je n’aimais pas les doutes. J’aimais être sûr.
Les doutes ne menaient à rien.
Puis, je compris ce qu’il avait voulu faire, et avait attrapé ses mains.
Je ne voulais pas le perdre. Je ne voulais pas, alors je le tenais. Parce que lui, ne retomberait pas en cendres, et ne reviendrait pas à la vie ensuite.
Mais nous devions choisir la pizza, et alors que je la choisissais, je m’exprimais encore. C’était beaucoup, pour moi, de parler autant.
Avant de rencontrer Jackson, je ne parlais pas souvent, trop peu selon certains. Mais je parlais suffisamment à mes yeux.
Même après qu’il ait raccroché, je parlais.

Suite à ça, je lui dis qu’il pouvait s’exprimer. Je voulais l’écouter, et… J’aurais préféré qu’il se taise. Parfois, il m’arrivait d’oublier comment nous nous étions rencontrées. Pour quelle raison. Parce que j’avais voulu juste vérifier l’entourage de cette fille que j’avais tué.
C’était sa petite amie, et maintenant, il en parlait devant moi, comme si je ne savais rien.
Comme si je ne la connaissais pas.
Avais-je le droit de mentir autant, à cet homme que j’aimais profondément ? Je n’arrivais pas à répondre à cette question.
J’étais sûr qu’elle parlait d’elle. Je l’écoutais bien sûr, mais je me sentais…Mal. Je crois que même mon visage le montrait.
Quand il parla de moi, je fis en sorte de ne rien montrer. Jackson expliqua qu’il pensait que je venais pour lui, mais non. Je ne sais plus qui avait demandé que je prenne la vie de cette fille qu’il avait aimé. Mais je savais une chose : ce n’était pas lui ma cible.

- Ils sont idiots, lâchais-je comme je pus, alors que Jackson parlait des fondateurs qui n’aimaient pas ce qu’il pouvait être.

Je n’avais jamais compris le problème, moi. Probablement parce que tout ce qui était bien ou mal, ça n’avait aucun sens, pour moi. Je tuais ce qu’on me demandait, sans réfléchir aux actions des gens. Je l’entendis me parler de son être de lumière, mais à mes yeux ce n’était pas important, même si j’imaginais que par ma faute, il avait souffert.
Soudain, il me parla de moi. Du fait qu’il avait peur que moi-même, je vienne me tuer. Mais il ignorait que la créature c’était moi. Et je ne pouvais pas lui dire.
Je n’osais pas lui dire.
Je me sentis pourtant sourire, alors qu’il expliquait que sans moi sa vie serait triste.
Parce que je pensais à la même chose.
Je ne savais pas quoi dire. Ou si. Je savais, parce que c’était quelque chose qu’on faisait dans ce genre de cas :

- Moi, je t’aime. Donc….

Donc s’il disparaissait, je disparaîtrais aussi, peut-être.
Alors que j’allais l’embrasser, il parla encore. Je le laissais faire. Il m’annonça vouloir accepter de faire partie du pouvoir des trois, et finir par dire qu’il ne voulait pas mourir en vain. Même si en vérité, je me fichais de la mort de cette Nikolina bien que…Bien que je savais que ça poserait problème un jour où l’autre.
Je m’approchais de lui, et l’embrassais finalement. J’avais très envie, pouvoir sentir ses lèvres, et pouvoir libérer comme le calme en moi, pour lui montrer que ça irait. Que je savais me défendre.
Puis, je parlais à mon tour :

- …Si tu acceptes, ça pourrait t’aider à aimer ce que tu es, peut-être.

Je l’observais doucement et continuais, parce qu’avec lui, je parlais vraiment plus que d’habitude :

- Et tu sais, je sais me défendre. Vraiment. Je ne meurs pas si facilement. Je ne suis pas humain. Et j'ai des pouvoirs pratiques.

Je ne lui avais pas dit que je tuais avec néanmoins. Même s'il pouvait s'en douter parce que les gens de mon espèce avait tendance à le faire, je le savais. Mais je lui avais parlé de mes pouvoirs. Il savait donc que je pouvais me défendre. Je ne voulais vraiment pas qu'il s'imagine que je puisse tomber en cendres aussi facilement. Je voulais juste... Je crois, que je voulais juste que Jackson soit heureux point final...
Je restais vers lui, presque contre lui :

- Reste vivant, fais attention à toi, et… Et…

Je réfléchissais soudainement. Avec ce qu’il m’avait dit, j’avais peur que Jackson essaie quand même de mourir. Après tout, même en m’ayant dit tout ce qu’il pensait, il avait quand même demander à la chasseuse de le tuer.
Je ne voulais pas.
C’était impossible.

- …Et qu’est ce qui pourrais t’empêcher de vouloir mourir ? De faire que tu t’aimes assez ? Je ne veux pas te quitter, te perdre, rien.

Mais je devais toujours lui dire la vérité, aussi.
Sur ce que j’avais fait. Mais en ce cas, je le perdrais. Et je venais de dire que je ne voulais pas.

- Rester vers toi ? Je veux rester vers toi.

Cela, j’en étais sûr.


You're the reason of my smile

Il était… Il était comme ma roue de secours. Je n’avais jamais envisagé que quiconque puisse se pointer et mettre ça en péril. Sinon, bien sûr, j’aurais levé la patte et fait pipi partout sur lui.

Revenir en haut Aller en bas
Chase Huffman
Ne nous quittons pas, ne nous quittons jamais. - Jake 1566582419-chase-2
› Points : 210
› Avatar : Sebastian Stan
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
Sauter vers: